• Performances

Williams plus près du podium

ESPN Staff
8 novembre 2012 « Lotus avait Austin en tête | Bianchi va découvrir Yeongam »
Maldonado pense bien faire d'ici la fin novembre
© Sutton Images
Agrandir

Grâce aux dernières évolutions installées sur la FW34, qui se sont montrées très efficaces, Pastor Maldonado est d'avis que l'écurie Williams a de nouveau le potentiel pour courir à l'avant du peloton et se battre pour une place sur le podium.

Depuis sa victoire en Espagne, en mai, l'équipe a eu du mal à retrouver un niveau aussi compétitif. Mais le week-end dernier, à Abou Dabi, Maldonado a signé le 4e meilleur temps lors des qualifications. 5e sous le drapeau à damiers, il était convaincu de rejoindre le podium avant de subir une défaillance de son SREC (Système de récupération de l'énergie cinétique). Bruno Senna, malgré un accrochage en début d'épreuve, a réussi à remonter le peloton et terminer 8e.

Satisfait d'avoir démontré la compétitivité de sa monoplace, Maldonado est optimiste pour les deux dernières courses, aux États-Unis et au Brésil. Pour lui, même une victoire est possible si les circonstances sont favorables.

"Red Bull est très forte, McLaren aussi, mais tout peut arriver", a déclaré le Vénézuélien à ESPN. "Notre objectif est de placer la voiture dans le top 10 et aussi près du podium que possible. Notre voiture montre une très belle constance et elle est rapide pendant les courses. Plus haut nous serons sur la grille de départ, mieux ce sera pour nous."

Prometteur pour Austin ?

"Nous travaillons tellement fort. Nous avons montré à tous que nous sommes de nouveau très forts car nos deux voitures étaient dans les points (à Abou Dabi), ce qui est très positif. Mais je suis déçu car nous avons encore eu un problème, comme à Singapour (possibilité de podium)."

Lors du week-end de course précédent, en Inde, Maldonado a profité des essais libres pour tester les nouveaux développements et a donc moins exploré ses réglages ; ce choix a eu un impact sur ses préparatifs pour les qualifications et la course. Un contact pendant l'épreuve l'a ensuite relégué à la 16e place. Mais le séjour en Inde, moins bon que prévu, aura néanmoins servi à préparer le terrain pour Abou Dabi.

"Nous avions un meilleur rythme d'entrée de jeu, nous étions très constants, nous avions une très bonne vitesse et nous étions toujours dans le top 10. J'ai fait du beau travail pendant les qualifications et nous menions une bonne course jusqu'au moment d'avoir un problème (de SREC)", a-t-il rappelé, pressé d'arriver à Austin pour faire mieux.

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff