La course se déroule sur le circuit de l'Istanbul Park - lequel a été conçu par Hermann Tilde. Epousant les contours naturels de la nature environnante, la piste offre des difficultés techniques qui peuvent rendre la course passionnante.

Les structures d'accueil pour les spectateurs sont impressionnantes. Malheureusement, cet événement sportif ne bénéficie pas d'un grand engouement populaire et les immense tribunes sont souvent peu garnies.

Avec trois victoires, Felipe Massa est le recordman de l'épreuve. En 2006, il obtient la pole et remporte le Grand Prix pour Ferrari. Il récidive en 2007 et 2008.

En 2006, une controverse naît et va entacher la réputation sportive de la Turquie. Durant la cérémonie de remise des prix, le trophée est remis au vainqueur par Mehmet Ali Talat, présenté à la télévision comme le président de la République Turque de Chypre du Nord, un état uniquement reconnu par la Turquie. La FIA ouvre alors une enquête, car il s'agit d'une infraction à la neutralité de la course - neutralité dont les organisateurs sont les garants. L'identité de celui qui devait remettre le trophée ayant été communiquée au tout dernier moment, la FIA n'a pas eu la possibilité d'opposer son veto à un tel choix. Finalement, les organisateurs devront payer une amende de 5 millions de dollars.

En 2008, les organisateurs seront à nouveau mis sur la sellette : durant une course de GP2, un chien égaré fait irruption sur la piste, et si Giorgio Pantano réussit à l'éviter, ce n'est malheureusement pas le cas de Bruno Senna. L'impact tue le chien sur le coup et brise la suspension avant de sa voiture.