• Red Bull

Vettel toujours aussi motivé

ESPN Staff
19 décembre 2012 « Ecclestone veut Bangkok mais en 2015 | Bianchi va découvrir Yeongam »

Sebastian Vettel a été sacré en novembre dernier champion du monde pour la troisième année consécutive. Mais l'Allemand ne va pas perdre sa motivation pour les prochaines années.

Michael Schumacher avait opté pour le challenge Ferrari en 1996 après ses deux premières couronnes mondiales avec Benetton ; il n'avait plus remporté le titre jusqu'en 2000. Vettel a fait le choix de rester chez Red Bull pour essayer de décrocher un quatrième sacre dès la saison 2013. Il sera encore surmotivé pour gagner mais il veut aussi vivre d'autres moments forts qu'il gardera toujours dans sa mémoire.

"En tant que membre d'une équipe, je veux connaître autant de succès en 2013 que cette année et les deux précédentes", a-t-il déclaré dans une interview au site officiel de la F1. "Sur le plan personnel, je n'ai jamais eu à feindre d'être motivé, cela fait partie de mon caractère. Bien sûr, pour le moment c'est génial de savourer ce titre mais ce qui reste, ce sont d'abord les étapes franchies : la tension sur la grille avant le premier Grand Prix, le stress quand tout ne marche pas comme prévu, les podiums. Tous ces moments resteront pour toujours."

''Toujours y croire, c'est la clé''

Vettel a ajouté que son succès en 2012 a été possible seulement grâce à son opiniâtreté pendant les courses où la Red Bull RB8 était un peu moins compétitive.

"Nous n'avons jamais cessé d'y croire, c'était la clé. Et croyez-moi, c'est plus facile à dire qu'à faire. Il y a beaucoup 'd'experts' qui pensent savoir qui doit être champion et qui doit perdre, mais vous ne pouvez pas laisser les commentaires, positifs ou négatifs, vous toucher. Vous devez vous concentrer sur votre travail et oublier ce que les autres font ou ne font pas."

"Ce que certains de mes compétiteurs semblent oublier, c'est que chaque point compte", a rappelé Vettel. "Seulement trois points séparent le premier et le deuxième (dans le classement des pilotes) à la fin de cette année. C'était la différence entre avoir son nom sur le trophée ou pas."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff