• Red Bull

Vettel-Alonso, qui sera le plus méritant ?

ESPN Staff
12 novembre 2012 « Force India se décidera en fin de saison | Bianchi va découvrir Yeongam »

Sebastian Vettel méritera-t-il plus de remporter le titre en fin de saison ? Le pilote Red Bull pense avoir connu autant de malchance que son rival Fernando Alonso cette année.

À Abou Dhabi, Vettel est parti de la ligne droite des stands après un souci lors des qualifications. Il a réussi une remontée magnifique pour se classer troisième à l'arrivée, après Kimi Räikkönen et Alonso. Il n'a donc perdu que trois points sur l'Espagnol, qui avait une occasion unique de refaire son retard au championnat.

Il reste deux courses à disputer, à Austin et à Interlagos, Vettel compte dix points d'avance. Il pourrait décrocher le titre dès ce week-end, par exemple s'il s'impose tout en voyant Alonso finir cinquième au mieux. Mais les deux pilotes seraient légitimes en cas de titre, a affirmé l'Allemand.

"Les dernières courses ont été très bonnes pour nous, cela nous a beaucoup aidés", a-t-il déclaré au site Formula1.com. "Dans une année à 20 courses, vous connaissez des problèmes, des abandons sur souci technique. Nous les avons eu (notamment à Valence), espérons que cela soit derrière nous."

3e titre pour son 100e GP ?

"C'est difficile de courir autant de courses sans incident. Vous n'y pensez pas mais vous devez y être préparé. Depuis le début de la saison, je pense que les abandons de Fernando et les miens s'annulent. Je continue de penser que ce sera le pilote qui le méritera le plus qui sera champion. Nous sommes en bonne position, j'espère que nous ferons bien les choses jusqu'à la fin."

Sebastian Vettel, s'il est sacré dimanche à Austin, sera triple champion du monde après seulement 100 départs en F1 et cinq saisons complètes. Son premier Grand Prix a eu lieu en juin 2007...à Indianapolis, aux États-Unis.

"C'est passé si vite," a-t-il ajouté. "100 courses, c'est un gros chiffre. Cela signifie beaucoup : 100 départs, 100 fois à survivre au premier virage. Si j'y réfléchis, j'ai l'impression que ça ne fait pas si longtemps que je cours en F1. Cela montre que le temps file très vite quand vous faites ce que vous aimez. Maintenant, concentrons-nous sur la deuxième centaine !"

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff