• GP d'Allemagne

Les pilotes prêts à boycotter

ESPNF1 Staff / D.B.
4 juillet 2013 « Button minimise la rumeur | Bianchi va découvrir Yeongam »

Le GPDA (Grand Prix Drivers Association, l'Association des pilotes de Grand Prix) a annoncé son intention d'abandonner le Grand Prix d'Allemagne si des pneus éclatent de nouveau ce week-end.

Les multiples éclatements de pneus survenus pendant la course du GP de Grande-Bretagne, dimanche dernier, ont provoqué de nombreux commentaires et fait réagir Pirelli, qui offrira des pneumatiques modifiés ce week-end avant de passer à une solution hybride pour le reste du championnat, soit des structures de 2012 avec des gommes de 2013.

Suite à son enquête, Pirelli a indiqué que les réglages utilisés par certaines équipes ne respectaient pas les paramètres et ont contribué aux explosions du pneu arrières gauche. Toutefois, McLaren affirme qu'au contraire, l'écurie a entièrement respecté les consignes de Pirelli.

Lewis Hamilton, Felipe Massa, Jean-Éric Vergne et Sergio Pérez ont tous vécu l'éclatement d'un pneu (deux fois dans le cas de Pérez, en incluant la dernière séance d'essais libres). Sebastian Vettel, Nico Rosberg et Fernando Alonso ont tous rapporté qu'ils avaient évité de perdre un pneu en passant par les stands avant la défaillance. Alonso a presque été frappé par une bande de gomme, pouvant peser deux kilos, projetée dans les airs alors qu'il talonnait Pérez.

Retrait immédiat

"L'Association des pilotes de Grand Prix souhaite exprimer sa profonde inquiétude concernant les événements ayant eu lieu à Silverstone. Nous espérons que les changements apportés aux pneumatiques auront l'effet désiré et que des problèmes similaires ne se reproduiront pas pendant le week-end du Grand Prix d'Allemagne," déclare le communiqué du GPDA.

"Nous sommes prêts à piloter nos voitures à la limite comme nous le faisons toujours et comme nos équipes, nos sponsors et nos fans s'attendent de nous. Cependant, les pilotes ont décidé, si des problèmes similaires devaient se manifester pendant le Grand Prix d'Allemagne, que nous allons immédiatement nous retirer de l'événement car ce problème évitable concernant les pneus mettra à nouveau la vie des pilotes, des commissaires de piste et des fans en danger."

Cette déclaration du GPDA fait peser une menace très claire sur la neuvième manche du championnat. Toutefois, cette approche, bien que légitime vu le risque encouru en piste, soulève plusieurs questions.

"Si des problèmes similaires devaient se manifester pendant le Grand Prix d'Allemagne (...) nous allons immédiatement nous retirer de l'événement"
Communiqué du GPDA

Une telle déclaration ne peut avoir que le poids de la solidarité entre les pilotes. Par exemple, si le pneu d'un des leaders du championnat éclate, ses adversaires pour le titre vont-ils réellement se retirer ? Qu'en sera-t-il des petites équipes ayant besoin de marquer des points ? Les quelques pilotes non membres du GPDA adoptent-ils la même position que leurs collègues ?

De plus, au moment d'écrire ces lignes, nous ne savons pas si les équipes soutiennent unanimement les intentions des pilotes, même si ces dernières sont entièrement défendables. Les pilotes ont des obligations contractuelles bien entendu, mais si leur sécurité est à risque, personne ne peut les obliger à courir.

Il faut espérer que les pneumatiques Pirelli ne poseront aucun problème sur le Nürburgring, peu importe le moment du week-end. Mais si des problèmes se manifestent à nouveau, le spectre du GP des États-Unis 2005 pourrait refaire surface... Il est également possible que la direction de course sorte le drapeau rouge, comme cela a failli être le cas à Silverstone.

Mais nous n'en sommes pas là. Et rappelons qu'avant toute autre considération, l'important est que tous les participants demeurent en santé.

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff