• Saga

Aerolab, Force India veut plus

ESPNF1 Staff
26 mars 2012 « Emanuele Pirro nommé commissaire | Bianchi va découvrir Yeongam »

L'écurie Force India ne se contentera pas des 25 000 € de dommages et intérêts que lui a accordé la justice britannique dans l'affaire Aerolab. Elle estime que le préjudice qu'elle a subi de la part de l'ex-Team Lotus, devenue Caterham, se monte à plusieurs millions.

Selon Force India, par l'intermédiaire d'Aerolab, un sous-traitant dans le domaine des études aérodynamiques, Team Lotus a eu accès à des secrets de fabrication de Force India. Ce week-end, Bob Fernley, le n°2 de Force India, s'est montré mécontent du jugement en première instance.

Comparaison avec le Spygate

"Pour atteindre le niveau requis, la Formule 1 demande un énorme investissement financier et dans le temps", a-t-il déclaré. "Caterham s'est emparée de la plate-forme aérodynamique de Force India pour atteindre un certain niveau, ce qui lui a permis de dépasser HRT et Marussia. Dans un premier temps, cela vous permet d'économiser des millions de livres sterling et ensuite cela vous met dans une excellente position."

Fernley demande maintenant à ce que le pouvoir sportif réagisse sur cette affaire qu'il compare volontiers au Spygate, l'une des pires controverses de l'Histoire de la F1, qui a valu en 2007 une amende de 100 millions de dollars à McLaren pour avoir espionné Ferrari. Il se demande, si la FIA ne réagit pas, "est-ce que McLaren pourrait demander le remboursement des ses 100 M$ ?", un raisonnement qui semble à ce stade pour le moins fantaisiste.

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff