• Piloter en F1

Razia poursuit son rêve

ESPN Staff
7 novembre 2012 « Pas de tout éléctrique en 2014 | Bianchi va découvrir Yeongam »

Luiz Razia, en lice cette semaine lors des essais jeunes à Abou Dhabi avec l'écurie Toro Rosso, considère que les pilotes ne peuvent pas être qualifiés de ''méchants'' quand ils obtiennent un volant grâce aux sponsors qu'ils amènent.

Plusieurs équipes comptent sur leurs pilotes pour apporter un budget sous forme de contrats de sponsoring. L'exemple le plus connu aujourd'hui est celui de Pastor Maldonado, arrivé en F1 chez Williams en 2011 grâce au soutien de la compagnie pétrolière vénézuélienne PDVSA.

Luiz Razia, vice-champion GP2 cette saison derrière Davide Valsecchi, a admis qu'il avait réuni les soutiens nécessaires pour faire ses débuts comme titulaire en Formule 1, mais il reconnaît que le talent est parfois seulement un plus quand les pilotes mettent de l'argent sur la table.

"Parfois les pilotes sentent qu'ils sont considérés comme les méchants de l'histoire, mais ce n'est pas vrai", a déclaré Razia en exclusivité pour ESPNF1. "Nous poursuivons un rêve, le mien c'est de piloter en F1. Je suis un pilote talentueux, j'ai eu des résultats. J'ai été champion en F3, troisième en F3000 et vice-champion GP2. J'ai obtenu les résultats dont j'avais besoin."

Razia en bonne voie pour un volant ?

"Mais c'est comme ça que ça fonctionne, non ? Vous devez avoir de l'argent derrière vous quand vous débutez, mais je suis à l'aise avec cela. Je suis satisfait de mes résultats, je pense que je pourrai arriver grâce à plusieurs éléments."

Luiz Razia a ajouté qu'il était proche d'un accord avec une écurie de F1, sans dire laquelle. Il reste des places notamment chez Caterham, HRT et Marussia, Toro Rosso ayant déjà prolongé Daniel Ricciardo et Jean-Éric Vergne.

"Il y a des places disponibles, des décisions qui doivent être prises par les écuries. Je dois vous dire que le travail progresse, mais si je vous dévoile le nom des équipes en question, cela risquerait de tout compromettre. Je préfère donc ne pas en dire plus pour le moment. Nous avons des bonnes discussions et nous avançons avec plusieurs écuries. Nous devons juste attendre un signe pour dire que c'est d'accord."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff