John Booth  Grande-Bretagne

  • Nom complet John Booth
  • Né le 18 décembre 1954
  • Lieu de naissance Sheffield, Grande-Bretagne
  • Âge 59 ans et 257 jour(s)
  • Équipes Virgin
  • Autres occupations Patron
driver portrait
Fiche

Au Royaume-Uni, John Booth incarne le sport automobile à sa base. "Je n'ai jamais eu l'ambition d'être en F1, tout simplement parce qu'elle était hors de portée", a-t-il dit lors de son arrivée dans la catégorie reine.

Pourtant, ce fils de boucher, qui devait un jour prendre les commandes de l'entreprise familiale, a plutôt mis sur pied une des écuries junior ayant connu le plus de succès : Manor Motorsport, qui deviendrait Virgin Racing en Formule 1.

Comme pilote en Formule Ford, Booth a déjà partagé la première ligne avec un certain Ayrton Senna. Toutefois, sa carrière ne progresse pas au-delà des catégories junior. En 1990, il fond Manor Motorsports et connaît rapidement la gloire. L'équipe remporte les championnats de Formule Renault 1991, 1994 et 1997 avant de se lancer en F3 en 1999.

Dès sa première tentative, l'écurie Manor décroche la couronne F3 au terme d'une saison britannique très compétitive. Lors des années suivantes, c'est avec Booth que Kimi Räikkönen et Lewis Hamilton acquièrent une partie de l'expérience qui leur ouvrira un jour les portes de la F1.

En 2009, Booth s'allie à la société de recherche et développement de Nick Wirth en vue d'obtenir une place en Formule 1 l'année suivante. Avec Campos (qui deviendra HRT), USF1 (qui fermera boutique) et Lotus, la FIA accepte la candidature.

Manor Motorsport signe Virgin comme actionnaire. L'empire de Richard Branson appose son nom à l'écurie et nomme Alex Tai comme patron. Toutefois, la nomination de Tai sera de courte durée et Booth reprendra la tête de son équipe avant le début du championnat 2010.

Malheureusement, l'équipe réalise que la taille du réservoir de la VR-01 est insuffisant pour compléter la distance d'une course. Embarrassée, Virgin ne peut que demander à ses pilotes Timo Glock et Lucas di Grassi d'économiser le carburant pendant les premières courses, en attendant les réservoirs revus et corrigés. La saison est marquée par de nombreux problèmes de fiabilité qui seront résolus, mais l'équipe de Booth termine sa première année de F1 à la toute fin du classement.

En novembre 2010, le constructeur de voitures de sport Marussia achète une part de l'équipe. L'arrivée de la société russe, vu son secteur d'activité, fait en sorte que les attentes sont plus élevées en 2011. Booth espère que Timo Glock et la recrue Jérôme d'Ambrosio aideront l'écurie qu'il dirige à progresser et, qui sait, peut-être marquer un premier point en F1.

En 2012, son équipe n'est pas prête pour les essais hivernaux. Malgré ce retard, les deux MR01 participent à la première qualification de la saison en Australie et gagnent leur place pour la course. Toute la saison, Marussia tentera de rattraper son retard sur Caterham, mission (presque) accomplie en fin d'année.

Haut de la pageHaut

Magazines récents

Haut de la pageHaut

Dernières photos

22 novembre 2013

John Booth en compagnie de Cyril Abiteboul lors de la conférence de presse FIA (Fédération internationale de l'automobile)

11 octobre 2012

John Booth sur la piste avec les membres de l'équipe Force India

21 février 2012

John Booth dans la voie des stands

     

Voir la liste complète des photos

Haut de la pageHaut