Nick Heidfeld  Allemagne

driver portrait
Statistiques par année
Année Voiture Race Démar Vic Pod Class Meill Pole Front Meill Tour CdC Pts Pos
2000 Prost 17 17 0 0 6 8 0 0 13 0 0 0 -
2001 Sauber 17 17 0 1 11 3 0 0 6 0 0 12 8
2002 Sauber 17 17 0 0 14 4 0 0 5 0 0 7 10
2003 Sauber 16 16 0 0 12 5 0 0 4 0 0 6 14
2004 Jordan 18 18 0 0 11 7 0 0 13 0 0 3 18
2005 Williams 15 13 0 3 9 2 1 1 1 0 0 28 11
2006 BMW Sauber 18 18 0 1 15 3 0 0 3 0 0 23 9
2007 BMW Sauber 17 17 0 2 15 2 0 1 2 0 0 61 5
2008 BMW Sauber 18 18 0 4 18 2 0 0 5 2 0 60 6
2009 BMW Sauber 17 17 0 1 15 2 0 0 3 0 0 19 13
2010 BMW Sauber 5 5 0 0 4 8 0 0 11 0 0 6 18
2011 Renault 11 11 0 1 8 3 0 0 6 0 0 34 11
Total 186 184 0 13 138 2 1 2 1 2 0 259
Course Circuit Date
Première Grand Prix d'Australie Albert Park 12 mars 2000 Résultats
Dernière Grand Prix de Hongrie Hungaroring 31 juillet 2011 Résultats
Fiche
© Sutton Images

Elève surdoué de l'école Mercedes, Nick Heidfeld s'est montré des plus précoces durant sa formation. Dès 1996, on le voyait monter sur le podium du championnat d'Allemagne de F3, remporté cette année-là par un certain Jarno Trulli. La saison suivante, rien ne résistait à son appétit de victoire. Sacré sur ses terres, il s'imposait également dans le dernier Grand Prix de Monaco ayant accueilli des F3.

Passé à la catégorie supérieure en 1998, Heidfeld n'allait pas tarder à connaître le succès, une nouvelle fois dans les rues de Monaco pour le premier Grand Prix de F3000 disputé dans la cité. Battu au final par le Colombien Juan Pablo Montoya, il se savait assez fort et bien soutenu par le constructeur allemand pour redoubler dans la catégorie.

Champion bien avant la conclusion, il pouvait alors se consacrer à plein temps à son poste de pilote essayeur pour l'écurie McLaren. Rapidement convaincu qu'il n'aurait pas sa place en l'an 2000 aux côtés de Mika Häkkinen, c'est vers l'écurie d'Alain Prost que lorgnait Heidfeld.

Grâce aux bonnes relations entretenues par ses précepteurs et son futur employeur, Nick a pu se préparer sereinement pour sa première saison de Formule 1, mais il a dû rapidement déchanter. Il s'est finalement redoré le blason chez Peter Sauber en 2001, bien qu'il eu à faire face à l'étoile montante Kimi Räikkönen.

Face à Felipe Massa en 2002, Nick s'est refait une santé, ce dont il avait bien besoin pour résister à la comparaison avec son expérimenté compatriote Heinz-Harald Frentzen en 2003. Prié d'aller chercher fortune ailleurs en 2004, c'est Eddie Jordan qui le recrutait. Une année de galère supplémentaire a bien failli avoir raison du talent de ce véritable espoir du sport automobile allemand, mais l'écurie Williams (motorisée par BMW) le prenait à bord en 2005.

Une saison mi-figue mi-raisin avant que BMW ne rachète son contrat pour qu'il défende les couleurs nationales en 2006 au sein de leur nouvelle équipe, BMW Sauber (un retour à la maison en quelque sorte pour Nick). Une première année encourageante s'est ensuite confirmée en 2007.

En 2008, Heidfeld a eu les pires difficultés pour trouver le bon rythme. Dépassé par Robert Kubica, il a tout de même contribué à la première (et seule) victoire de BMW en confirmant un doublé à Montréal.

Il n'a pas abdiqué en 2009, réussissant à terminer la saison avec deux points de plus que son rival polonais. Malheureusement pour l'Allemand, BMW a décidé de mettre un terme à son aventure en F1.

Heidfeld espérait alors poursuivre sa carrière au sein de l'écurie Mercedes en 2010, mais le retour de Michael Schumacher l'a relégué au rang de pilote de réserve. Cependant, Mercedes l'a gracieusement libéré de son contrat vers la mi-saison lorsque Pirelli a fait appel à ses services pour tester ses pneus.

Un mois plus tard, il quittait Pirelli et rejoignait de nouveau Sauber (pour la 3e fois) en remplacement de Pedro de la Rosa. Cependant, le contrat n'était valide que pour les cinq dernières courses du championnat 2010 et il était remplacé par le rookie Sergio Pérez, soutenu par Telmex.

Mais ce ne fut pas la fin de la route pour Heidfeld. Un grave accident de rallye survenu le 6 février 2011 à son ex-coéquipier Robert Kubica poussait Renault à faire appel à lui en tant que remplaçant de luxe dans les jours suivants.

Haut de la pageHaut

Magazines récents

Haut de la pageHaut

Dernières photos

1 juillet 2012

Nick Heidfeld, Jenson Button, Sebastian Vettel, Marc Gene, Giedo Van der Garde et Brendon Hartley

29 juin 2012

Oliver Turvey et Nick Heidfeld posent au Festival de la vitesse

29 juin 2012

Nick Heidfeld se dirige vers la colline dans la McLaren MP4/13

     

Voir la liste complète des photos

Haut de la pageHaut