Pedro de la Rosa  Espagne

  • Nom complet Pedro Martinez de la Rosa
  • Né le 24 février 1971
  • Lieu de naissance Barcelone, Espagne
  • Âge 43 ans et 271 jour(s)
  • Taille 1.77 m
  • Poids 74 kg
  • Équipes Ferrari, Arrows, HRT, Jaguar, McLaren, Sauber
driver portrait
Statistiques par année
Année Voiture Race Démar Vic Pod Class Meill Pole Front Meill Tour CdC Pts Pos
1999 Arrows 16 16 0 0 5 6 0 0 18 0 0 1 18
2000 Arrows 17 16 0 0 6 6 0 0 5 0 0 2 16
2001 Jaguar 13 13 0 0 7 5 0 0 9 0 0 3 16
2002 Jaguar 17 17 0 0 8 8 0 0 8 0 0 0 -
2005 McLaren 1 1 0 0 1 5 0 0 8 1 0 4 20
2006 McLaren 8 8 0 1 6 2 0 0 4 0 0 19 11
2010 BMW Sauber 14 13 0 0 7 7 0 0 9 0 0 6 17
2011 Sauber 1 1 0 0 1 12 0 0 17 0 0 0 -
2012 HRT 20 19 0 0 15 17 0 0 20 0 0 0 -
Total 107 104 0 1 56 2 0 0 4 1 0 35
Course Circuit Date
Première Grand Prix d'Australie Albert Park 7 mars 1999 Résultats
Dernière Grand Prix du Brésil Interlagos 25 novembre 2012 Résultats
Fiche
© Sutton Images

Né le 24 février 1971, c'est à l'âge de six ans que Pedro de la Rosa découvrait la compétition par le biais du karting avant d'entamer une véritable carrière en auto dès 1989. Grâce au soutien de la fédération espagnole du sport automobile, il file en Angleterre ; il y sera sacré champion de Formule Renault en 1992. L'année suivante, il passe tout naturellement à la F3. En 1994, il est enrôlé par Renault et dispute une 2e saison de F3, sans grand succès.

Il décidait alors de s'exiler au Japon, répondant aux sollicitations de l'écurie Tom's/Toyota pour le championnat nippon de F3 en 1995, où il remportera le titre. De la Rosa surfait ensuite sur la vague du succès en GT et en Formula Nippon. Il décidait alors de revenir en Europe pour tenter sa chance dans la catégorie reine.

Il a fait ses débuts en F1 chez Arrows. Sa première saison a très bien commencé puisqu'il est arrivé 6e à l'occasion de son premier Grand Prix (Australie.) Malheureusement pour lui, ce sera son seul résultat dans les points cette saison-là.

L'année suivante, toujours chez Arrows, il terminait de nouveau 6e au Nürburgring et à Hockenheim. En 2001, c'est Jaguar qui fait appel à lui à partir du Grand Prix d'Espagne. Il sera reconduit dans ses fonctions en 2002, sa dernière saison en tant que pilote titulaire avant plusieurs années.

En 2003, de la Rosa devenait le pilote d'essais et de réserve de l'écurie McLaren, où la qualité de son travail est très apprécié. Juan Pablo Montoya s'étant blessé, une nouvelle occasion de démontrer l'étendue de son talent survient lors du GP de Bahreïn 2005 : l'Espagnol franchissait la ligne d'arrivée en 5e position après avoir signé le meilleur tour de l'épreuve.

Quelques jours avant le GP de France 2006, McLaren faisait de nouveau appel à lui pour remplacer Montoya, ce dernier ayant perdu son poste. Lors des six courses disputées, de la Rosa signait son meilleur résultat en F1 : une deuxième place, sur le circuit du Hungaroring.

Il a repris son rôle de testeur en 2007, mais sa carrière était loin d'être terminée. De nouveaux essais fructueux avec McLaren ont fait de lui un des pilotes les plus recherchés pour son talent de développeur. Et de plus, il n'a jamais caché son envie de redevenir titulaire. Avant de mettre un terme définitif à sa carrière dans le grand cirque de la Formule 1, le vétéran espagnol ne désespérait pas qu'une jeune équipe débutante fasse appel à son immense expérience.

Ce sera plutôt Peter Sauber qui viendra le chercher pour servir de guide à Kamui Kobayashi, début 2010. BMW ayant quitté la F1, Sauber avait besoin d'un pilote expérimenté pour non seulement aider ses ingénieurs à bien développer la voiture, mais aussi pour servri de point de référence auprès du prometteur Kobayashi.

Cependant, le Japonais battait souvent son coéquipier. Après le GP d'Italie 2010, Sauber remerciait de la Rosa et le remplaçait par Nick Heidfeld à cinq courses de la fin du championnat. Le manufacturier de pneus Pirelli, qui était alors en pleine période de développement en prévision de la saison 2011, a fait appel aux services de l'Espagnol.

L'écurie HRT l'a approché en vue d'un poste titulaire en 2011, mais il a décliné l'offre de cette petite équipe de fond de grille. Pirelli espérait renouveler son contrat, mais de la Rosa a préféré redevenir un pilote d'essais et de réserve chez McLaren. "De toutes les équipes pour lesquelles j'ai piloté en Formule 1, McLaren est la seule où je me sens vraiment chez moi", avait-il déclaré.

Toutefois, l'appel de la course se fit de nouveau ressentir lorsque l'écurie HRT, maintenant dirigée par de nouveaux propriétaires espagnols, l'approcha en lui offrant un poste titulaire pour la saison 2012. Cette fois, de la Rosa a décidé de relever le défi. Il était très conscient de la tâche qui l'attendait, mais le projet HRT le stimulait et il avait envie d'aider la modeste équipe à progresser.

Bien que très réaliste sur les capacités de sa nouvelle écurie, il savait que chaque petit pas pouvait aider. Toujours motivateur, de la Rosa soulignait souvent les efforts du personnel et était heureux de constater une petite progression. HRT avait réduit l'écart vis-à-vis de ses adversaires, sans toutefois pouvoir directement les attaquer sur une base régulière, loin de là.

De la Rosa et tous les membres de l'équipe ont appris, un mois avant la fin du championnat 2012, que HRT était mise en vente. Au moment d'écrire ces lignes, tout semble indiquer que l'écurie espagnole cessera ses activités. Pour Pedro de la Rosa, cela signifie peut-être un nouveau terme à sa carrière de pilote titutulaire.

Haut de la pageHaut

Magazines récents

Haut de la pageHaut

Dernières photos

8 juillet 2014

Pedro de la Rosa pilote la Ferrari

8 février 2013

Pedro de la Rosa sort de la voie des stands

8 février 2013

Un incendie est maîtrisé devant Pedro de la Rosa et sa Ferrari

     

Voir la liste complète des photos

Haut de la pageHaut