Alain Prost  France

  • Nom complet Alain Marie Pascal Prost
  • Né le 24 février 1955
  • Lieu de naissance Lorette, France
  • Âge 59 ans et 218 jour(s)
  • Équipes Ferrari, McLaren, Renault, Williams
driver portrait
Statistiques par année
Année Voiture Race Démar Vic Pod Class Meill Pole Front Meill Tour CdC Pts Pos
1980 McLaren 13 11 0 0 7 5 0 0 7 0 0 5 16
1981 Renault 15 15 3 6 6 1 2 5 1 1 0 43 5
1982 Renault 16 16 2 4 8 1 5 9 1 4 1 34 4
1983 Renault 15 15 4 7 12 1 3 5 1 3 1 57 2
1984 McLaren 16 16 7 9 11 1 3 11 1 3 1 71.5 2
1985 McLaren 16 16 5 11 12 1 2 3 1 5 1 76 1
1986 McLaren 16 16 4 11 13 1 1 3 1 2 1 74 1
1987 McLaren 16 16 3 7 12 1 0 3 2 2 0 46 4
1988 McLaren 16 16 7 14 14 1 2 12 1 7 1 105 2
1989 McLaren 16 16 4 11 13 1 2 11 1 5 0 81 1
1990 Ferrari 16 16 5 9 12 1 0 5 2 2 0 73 2
1991 Ferrari 15 14 0 5 8 2 0 3 2 1 0 34 5
1993 Williams 16 16 7 12 15 1 13 16 1 6 2 99 1
Total 202 199 51 106 143 1 33 86 1 41 8 798.5
Course Circuit Date
Première Grand Prix d'Argentine Buenos Aires 13 janvier 1980 Résultats
Dernière Grand Prix d'Australie Adelaide 7 novembre 1993 Résultats
Fiche

Alain Prost, surnommé "le Professeur" vu son approche analytique de la course, a été Champion du Monde non moins de quatre fois au cours de sa carrière en Formule 1 : les couronnes des saisons 1985, 1986, 1989 et 1993 furent siennes. Seuls Juan Manuel Fangio et Michael Schumacher le surpassent en nombres de titres conquis.

Prost ne fut pas le plus flamboyant des pilotes, son approche étant plutôt axée sur des tactiques savamment calculées. Le français, bien conscient qu'un Grand Prix ne se remporte pas en un seul tour, pouvait sereinement surveiller ses proies pendant un certain temps avant de passer à l'attaque.

Habile quant à la chose politique, sachant faire pencher les décisions d'une équipe en sa faveur la plupart du temps, il disposait toujours du meilleur équipement possible. Cependant, les relations entre Prost et ses coéquipiers furent souvent difficiles.

C'est en karting que Prost, alors âgé de 14 ans, découvrit sa passion pour la course. Progressant parmi les différentes séries, il se retrouva en Formule 1 au volant d'une McLaren en 1980. La recrue fit bonne impression, récoltant les points de la 6e place en Argentine lors de son premier Grand Prix. Mais la saison ne fut pas facile : plusieurs accidents apparurent sur sa fiche, dont un poignet brisé. Il quitta McLaren prématurément pour rejoindre Renault.

En 1981, avec René Arnoux comme coéquipier, Prost monta sur le podium pour la première fois en Argentine; il ferait plus tard le bonheur de ses compatriotes en remportant son premier Grand Prix en France, faisant ses preuves et gagnant en confiance. La saison 1982 s'ouvrit sur deux victoires et malgré plusieurs abandons, il termina 4e au classement. Arnoux quitta Renault vu une cohabitation difficile avec Prost.

L'année 1983 le mena plus haut encore : vice-champion derrière Nelson Piquet avec deux points d'écart. Cependant, Renault fut d'avis qu'il avait échappé la couronne et le remercia promptement pour ses services. L'équipe McLaren reprenait Prost aux côtés du double champion Niki Lauda.

En 1984 Prost rata le titre mondial par un demi-point, malgré un plus grand nombre de victoires que Lauda. Le championnat 1985 fut enfin la consécration, Prost devenant le premier français à détenir le titre de Champion du Monde de Formule 1, loin devant Michele Alboreto.

Le titre de l'année 1986 fut décidé de façon dramatique alors que Prost et les pilotes de l'écurie Williams - Nigel Mansell et Nelson Piquet - s'affrontèrent lors de la finale en Australie. Un pneu éclaté mit un terme aux aspirations de Mansell, et lorsque Piquet fut rappelé aux stands par mesure de précaution, Prost remporta son second titre consécutif.

La voiture McLaren ne fut pas à la hauteur en 1987 et Prost termina 4e au classement. Mais en 1988, avec l'arrivée d'Ayrton Senna dans l'équipe, une incroyable rivalité allait naître pour marquer la F1. Motorisées par Honda, les voitures McLaren dominèrent le championnat en prenant 15 victoires sur 16, sept pour Prost et huit pour Senna; le brésilien fut couronné sur un avantage de trois points. La rivalité titanesque ne s'arrêterait pas là.

La saison 1989 vit Prost et Senna se battre avec rage. Lors de l'avant-dernière épreuve au Japon, Senna tenta un dépassement et Prost intercala immédiatement les deux McLaren. Prost abandonna mais Senna put redémarrer et rejoindre la piste en coupant la chicane où l'accrochage venait d'avoir lieu - il prendra la victoire mais sera par la suite disqualifié. La couronne fut donc remise à Prost dans la controverse; Senna était furieux. La cohabitation étant impossible, Prost avait déjà signé avec Ferrari.

En 1990, une autre collision entre Prost et Senna au Japon régla le titre : le brésilien pointa (délibérément) sa McLaren dans la Ferrari du français, assez fort pour les sortir tous deux, assurant ainsi son titre. Prost fut dégoûté. Au volant d'une Ferrari peu compétitive lors de la saison 1991, Prost ne signa aucune victoire, critiqua sévèrement son équipe, et fut remercié avant la fin de la saison. Il prit alors une année sabbatique en 1992.

De retour en F1 avec Williams en 1993, faisant fuir un Mansell qui ne voulait rien de lui, Prost remporta son quatrième et dernier titre, préférant tirer ensuite sa révérence lorsqu'il apprit que Senna le rejoindrait chez Williams. Pourtant, Senna lui fit une accolade lors de sa dernière course en Australie, un signe de respect qui prit Prost par surprise.

Le "Professeur" Prost fit un retour en F1 en prenant possession de l'écurie Ligier en 1997 pour la transformer en Prost Grand Prix, avec lui-même aux commandes. Une récolte de deux points lors des débuts de l'équipe en Australie fut de bonne augure avec Olivier Panis au volant, mais le projet perdit son momentum par la suite et ferma boutique au début de 2002 pour cause de dettes. Prost en garde un souvenir qui lui reste toujours en travers de la gorge.

Haut de la pageHaut

Magazines récents

Haut de la pageHaut

Dernières photos

22 mai 2014

Alain Prost dans le paddock de Monaco

15 mai 2014

Le moteur V6 Renault en exposition

15 mai 2014

Des voitures de légendes motorisées par Renault

     

Voir la liste complète des photos

Haut de la pageHaut