• 10e place des constructeurs

De l'adrénaline pour Caterham

ESPN Staff
16 décembre 2012 « Sutil doit ''être patient'' | Bianchi va découvrir Yeongam »

Cyril Abiteboul, le patron de l'écurie Caterham, croit que son personnel profitera d'un grand boost au niveau de la motivation, gracieuseté des conditions dans lesquelles l'équipe a repris in extremis sa 10e place dans le classement des constructeurs 2012.

On se souviendra qu'à quelques tours de la conclusion du championnat, au Brésil, Vitaly Petrov est parvenu à s'emparer de la 11e place du classement de la course, battant ainsi le meilleur résultat signé au cours de l'année par l'écurie rivale Marussia.

Non seulement Caterham a pu récupérer la place qu'elle convoitait dans le championnat des constructeurs, mais cette position lui donne droit à une part des redevances distribuées parmi les équipes du top 10, les autres étant exclues. Mais il n'y a pas que la question monétaire qui prime, il y a aussi le très important facteur humain à considérer.

"La finale au Brésil avait deux significations pour moi", a expliqué Abiteboul lors d'un entretien avec le site officiel de la F1. "La première, c'est que nous serons assis sur de meilleures bases financières que si nous avions terminé à la 11e place, donc nos plans pour 2013 et l'avenir ne sont pas compromis. L'argent c'est important bien sûr, mais terminer à la 10e place a également permis à notre équipe de se sentir dans le coup ; cela nous a manqué pendant la majorité de la saison 2012."

Courir en 2013 en pensant à 2014

"En début de saison, nous avions une bonne avance sur les équipes qui nous suivaient mais il y avait du travail à faire pour rattraper celles qui nous devançaient. Lors du Grand Prix d'Europe à Valence, jamais nous n'avions été aussi près de vraiment nous battre directement contre une de ces équipes. Mais par la suite, nous courrions seuls dans notre monde. Le personnel, autant dans le garage qu'à l'usine, ne ressentait plus l'adrénaline d'une compétition véritable ; il leur manquait les grandes émotions de la réussite. Le pouvoir inspirant de ces émotions est indéniable."

"Toute l'équipe l'a ressenti pendant chaque tour de la manche brésilienne", a continué Abiteboul. "Lorsque Vitaly a rejoint la 11e place, c'était très spécial de voir ce que cela signifiait pour tout le monde. Cette énergie positive sera immensément utile pour s'attaquer au travail qui nous attend cet hiver."

"Il leur manquait les grandes émotions de la réussite. Le pouvoir inspirant de ces émotions est indéniable"
Cyril Abiteboul

Caterham avait comme ambition de marquer ses premiers points en 2012, mais l'objectif n'a pas été atteint. Il sera probablement renouvelé en 2013, mais le grand projet de l'équipe, c'est de profiter des importants changements qui entreront en vigueur en 2014 lorsque le moteur V6 turbo et des systèmes de récupération d'énergie plus puissants entreront en service. Comme d'autres équipes, Caterham devra trouver l'équilibre entre sa compétitivité en fin de saison 2013 et le développement de sa monoplace 2014.

"Nous ne pouvons plus être satisfaits de cette position", a dit Abiteboul au sujet de la 10e place de l'équipe. "Peut-être avons-nous surestimé ce qui était réalisable en 2012. À la fin de 2013, j'aimerais pouvoir dire que nous avons continué à nous développer comme équipe, saisi toutes les opportunités et surpris quelques personnes, mais tout cela sans compromettre nos préparatifs pour 2014."

"Pour de petites équipes comme la nôtre, 2014 représente un risque majeur (mais) il s'agit d'une opportunité intéressante vu la qualité de notre relation technique avec (le motoriste) Renault. Nous avons la capacité d'accomplir nos objectifs et nous sommes plus déterminés que jamais à nous battre pour réussir. Alors j'espère que l'on se souviendra de 2013 pour les bonnes raisons."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff