• Départ

Parr blâme Ecclestone

ESPN Staff
9 décembre 2012 « Mateschitz motive Toro Rosso | Bianchi va découvrir Yeongam »

L'ancien PDG de l'écurie Williams, Adam Parr, a confirmé que sa démission surprise de mars dernier est directement reliée à des jeux politiques menés par le grand patron de Formula One Management (FOM), Bernie Ecclestone.

Embauché en 2006, Parr avait été désigné par Frank Williams lui-même comme futur successeur. Pourtant, celui qui était voué à un bel avenir en F1 a subitement quitté son poste et le paddock. À l'époque, on soupçonnait déjà que l'influence d'Ecclestone était à l'œuvre ; les deux hommes avaient des visions très différentes du futur de la discipline mais aussi de l'entente commerciale liant la F1 et les équipes, soit les Accords Concorde.

Parr confirme dans son nouveau livre The Art of War (l'Art de la guerre), l'histoire de ses cinq années en F1, sous forme de bande dessinée, que son départ était effectivement la conséquence des différences d'opinion entre lui et le président de FOM. Il a choisi de quitter Williams en début de saison, après seulement deux courses, pour ne pas nuire à l'équipe.

"J'ai démissionné cette semaine-là en croyant, à tort ou à raison, qu'Ecclestone avait dit à mon conseil d'administration qu'il ne ferait aucune offre tant que je dirigeais Williams", a-t-il écrit. "Vu les circonstances, j'ai choisi de quitter mon poste pour que l'équipe puisse négocier la meilleure entente possible avec lui. L'offre (d'Ecclestone) est arrivée le lendemain de l'annonce de ma démission."

Travail inachevé

Lors d'un entretien avec l'agence Reuters, Parr a avoué sa grande déception de ne pas avoir réussi à changer certaines attitudes ayant cours en Formule 1.

"La discipline doit avoir un débat rationnel et approfondi"
Adam Parr

"Je pense que les choses pour lesquelles je me battais, ainsi que l'équipe, sont fondamentalement importantes et elles ne vont pas disparaître parce que je n'y suis plus", a-t-il dit. "D'après moi, la discipline doit avoir un débat rationnel et approfondi sur la façon dont les choses devraient se dérouler."

"Je regrette beaucoup de ne pas avoir terminé ce que je cherchais à accomplir", a ajouté Parr. "Je ne suis certainement pas amer et je n'ai aucun ressentiment, car c'est entièrement de ma propre faute. J'ai mal exécuté ce que je pensais être une stratégie bien réfléchie non seulement pour Williams, mais pour l'ensemble de la discipline."

"Certaines personnes pensent peut-être avoir gagné, mais je ne suis pas sûr que c'est le cas", a-t-il toutefois commenté.

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff