• Williams

Coughlan souple sur les pneus

ESPN Staff
21 février 2013 « Bianchi, Sutil, peu importe | Bianchi va découvrir Yeongam »
Mike Coughlan pense que son équipe sera rapidement au fait de la compréhension des pneumatiques
© Sutton Images
Agrandir

Le directeur technique de Williams, Mike Coughlan, ne s'attend pas à ce que la compréhension des pneus soit à l'origine d'une mini-loterie lors des premières courses de 2013, comme ce fut parfois le cas en 2012.

La saison dernière, sept vainqueurs différents ont été répertoriés lors des sept premières courses. Cette variabilité peu commune a été attribuée aux pneumatiques Pirelli que les équipes ne maîtrisaient pas très bien. Or lors des essais de Barcelone, bon nombre de pilotes ont exprimé les mêmes craintes pour cette année. Mais Coughlan ne partage pas cet avis.

"Je pense qu'ils sont bons", a déclaré l'ingénieur concernant les nouvelles gommes italiennes. "Nous avons maintenant une meilleure connaissance des pneumatiques et des personnes qui les fabriquent, des questions à poser et des modélisations à prendre en compte. Alors je pense que nous allons pouvoir rapidement en tirer la meilleure performance possible."

"Au début, nous nous voulions pas du tout aller à Jerez"
Mike Coughlan

"La seule chose qui nous manque, ce sont les températures. À Melbourne (pour le premier Grand Prix de la saison), elles pourraient atteindre les 35°C et ici nous n'avons que 15°C, alors il y a ce facteur à prendre en compte pour la compréhension des pneumatiques. Mais je pense vraiment qu'en début de saison cette compréhension arrivera plus vite cette année que l'année dernière. En tout cas je l'espère !"

Dans cette course à l'adaptation, Williams pourrait avoir un avantage après avoir été la seule équipe à utiliser sa voiture de l'année dernière lors des premiers essais hivernaux, à Jerez. "Au début, nous nous voulions pas du tout aller à Jerez. Nous y sommes allés seulement parce que Pirelli y apportait ses nouveaux pneumatiques et nous avons eu le sentiment que ce serait pas mal de les tester avec l'ancienne voiture pour avoir un point de comparaison. Je suis sûr que certaines équipes qui sont arrivées à Jerez avec une nouvelle voiture, de nouveaux pilotes et ces nouveaux pneumatiques se soient retrouvées un peu perdues. Mais ce ne fut pas notre cas."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff