• GP des États-Unis 2012 - Course

Déclarations des pilotes

ESPN Staff
18 novembre 2012

Suite au Grand Prix des États-Unis couru sur le Circuit des Amériques, 19e des 20 manches du championnat 2012, les pilotes commentent sur leurs performances.

Il n'y a aucun doute, le retour de la Formule 1 aux États-Unis a été un succès populaire et sportif. Lewis Hamilton a tout donné pour remporter l'épreuve et a ainsi réalisé son objectif de gagner une autre course pour McLaren. Sebastian Vettel, mitigé sur sa 2e place, a néanmoins livré un troisième championnat des constructeurs à Red Bull. Fernando Alonso est remonté sur le podium, le pilote Ferrari peut amener ses espoirs de titre jusqu'au Brésil.

Des combats ont eu lieu partout dans le peloton, et ce devant des tribunes pleines d'ambiance. Felipe Massa a impressionné, comme Jenson Button et Kimi Räikkönen. Une nouvelle panne d'alternateur pour Mark Webber ne rassure pas Red Bull, tandis que la tactique de Ferrari de volontairement pénaliser Massa pour favoriser Alonso s'est avéré payante.

Quant aux promoteurs d'Austin, ils ont remporté leur pari. La première course de F1 sur le nouveau Circuit des Amériques a répondu aux attentes, espérons que la prochaine sera également à guichets fermés. Le résumé du Grand Prix des États-Unis est ici ; la galerie d'images du dimanche est ici ; le classement du championnat est ici.

Vainqueur - Lewis Hamilton, McLaren : "Je suis incroyablement fier et extrêmement heureux. J'ai tellement crié après avoir franchi la ligne d'arrivée que j'en ai presque perdu la voix ! Doubler les deux Red Bull, c'est ce que j'ai aimé le plus. Les retardataires ont vraiment joué un rôle aujourd'hui. J'ai souvent été coincé dans le trafic alors que je tentais de gagner du terrain, mais pour une fois cela a joué en ma faveur aujourd'hui. Lorsque Seb (Vettel) a été ralenti par un retardataire, je savais que je devais saisir cette opportunité alors j'ai augmenté les révolutions du moteur et j'ai poussé comme un fou. J'ai tenté par l'extérieur sur la longue ligne droite mais Seb a refermé la porte, alors je me suis replacé sur l'intérieur mais il est revenu sur moi. J'ai été très chanceux car ce fut très serré."

"Ce qui a fait la différence entre Seb et moi aujourd'hui, c'est que je la voulais plus que lui, cette victoire ! J'ai gagné le dernier Grand Prix des États-Unis, en 2007, alors le fait de revenir au pays et de le remporter encore, devant une foule aussi incroyable, c'est un sentiment très spécial. Certains Grand Prix se démarquent, comme Monaco, Silverstone, Montréal, Spa et Monza. Vous pouvez maintenant ajouter ce circuit à cette liste. C'est déjà un des meilleurs circuits au monde, peut-être même parmi le top 3. Terminer la saison sur une bonne note, c'est un sentiment extraordinaire. J'espère arriver au Brésil la semaine prochaine et atteindre le même niveau de performance. J'adorerais remporter mes deux dernières courses avec McLaren."

2e - Sebastian Vettel, Red Bull : "Je suis très, très heureux pour l'équipe et sa victoire dans le championnat des constructeurs. L'année a été difficile jusqu'à maintenant et les gens de l'équipe ont travaillé incroyablement fort, alors ils ont mérité de remporter le titre puisque nous sommes la meilleure équipe. Mark (Webber) et moi avons donné le maximum pendant toute l'année. C'est dommage que Mark n'ait pas terminé la course aujourd'hui. Ce fut une très bonne course et nous avons fait tout ce que nous pouvions, mais malheureusement j'ai rencontré du trafic au mauvais moment et l'avance que j'avais sur Lewis (Hamilton) a disparu. Il a très bien profité de l'opportunité, j'ai tenté de protéger l'intérieur mais il était plus rapide que moi sur la ligne droite. Je respecte le résultat, Lewis m'a battu de façon juste et loyale. Nous nous sommes montrés compétitifs aujourd'hui, alors maintenant c'est pleine vapeur vers la prochaine course."

Ferrari a tout fait pour pour qu'Alonso puisse monter sur le podium d'Austin
© Sutton Images
Agrandir

3e - Fernando Alonso, Ferrari : "Un podium inattendu à la fin d'un week-end particulièrement difficile. Nous n'avions pas le rythme pour suivre Red Bull et McLaren, alors ne perdre que trois points à Vettel est en fait un beau cadeau. Cela aurait pu être bien pire, mais maintenant nous arriverons à Sao Paulo au Brésil avec une chance de remporter le titre (des pilotes) jusqu'à la toute fin. Peut-être que cette chance n'est pas très grande sur le papier, peut-être 25 %, mais au fond de moi je sens que c'est beaucoup plus que cela. Tout peut arriver à Interlagos et nous avons encore vu aujourd'hui à quel point la fiabilité est importante, n'est-ce pas ? De plus, il y a des possibilités de pluie et une course sur piste détrempée peut être pleine de risques, sans oublier que nous n'avons certainement rien à perdre. C'est sûr que si nous avons une course normale sur piste sèche, on peut s'attendre à voir Red Bull devant tout le monde et nous retrouver sur la troisième ou la quatrième ligne (de la grille de départ). Donc pour nous, plus il y aura de facteurs inconnus, mieux ce sera."

"Quant à la décision concernant la boîte de vitesses de Felipe (Massa), ce fut une décision d'équipe dont je suis fier, surtout qu'elle s'est avérée être la bonne. Je ne pense pas que tout le monde ici peut dire la même chose... Mon départ a été très bon et le premier virage aussi. En fait, au cours de cette seconde moitié de la saison, nous avons souvent gagné un grand nombre de places sur les premiers hectomètres. Ensuite, mon rythme était assez bon pour rejoindre le podium mais pas pour me battre contre les deux pilotes à l'avant. Mon arrêt n'a pas été parfait, peut-être pour la première fois cette saison, ce qui signifie que nous tenterons de viser la perfection lors des arrêts de dimanche prochain, mais aussi pour toute la course en fait ! Felipe a été fantastique pendant tout le week-end, il a été plus rapide que moi lors des trois périodes de la qualification. Il faut qu'il soit en bonne forme à Interlagos également, car nous ferons face à une opposition très forte. Il faut que nous soyons une équipe unie si nous voulons gagner !"

4e - Felipe Massa, Ferrari : "Pour moi, ce résultat est un peu comme une victoire. Ce fut certainement ma meilleure course de la saison et maintenant je peux dire que je suis heureux d'avoir démarré de la 11e place ! Ce matin, lorsqu'on m'a dit que j'allais reculer de cinq places, je ne peux pas dire que je sautais de joie mais je l'ai accepté car c'était pour aider mon équipe et mon coéquipier. Je ne pense pas qu'un grand nombre de pilotes auraient fait cela, mais je suis une personne honnête et je vais toujours faire le maximum pour mon équipe. J'ai gagné trois places au départ, mais ensuite je suis sorti large et j'en ai perdu quelques-unes. Par la suite j'avais un bon rythme et j'ai réussi quelques manœuvres de dépassement à plusieurs endroits sur la piste, j'ai même doublé deux voitures d'un seul coup."

"Nous avons fait de notre mieux aujourd'hui, je ne pense pas que j'aurais pu me battre contre Vettel ou Hamilton. J'ai vraiment aimé piloter sur cette piste, c'est vraiment amusant et l'ambiance est très agréable. Il ne comptera probablement pas parmi mes circuits favoris, mais je l'aime bien. Maintenant nous nous rendons à Interlagos pour ma course à domicile. Ce serait bien de terminer la saison sur le podium ou même par une victoire. Ce qui est sûr, c'est que je ferai tout ce qui est nécessaire pour aider l'équipe à atteindre ses objectifs. Peut-être que j'aurais pu terminer devant Fernando (Alonso) aujourd'hui, mais je suis très conscient de la situation dans le championnat et je ferai ce qui est dans l'intérêt de Ferrari, comme je l'ai toujours fait au cours de ma carrière."

Dure journée mais Button s'est amusé
© Sutton Images
Agrandir

5e - Jenson Button, McLaren : "Démarrer du côté sale de la piste a été très difficile, je me suis retrouvé 15e à la fin du premier tour. Alors la 5e place à l'arrivée, c'est probablement le meilleur résultat que je pouvais obtenir. Je me suis beaucoup amusé cet après-midi, j'ai mené plusieurs bonnes batailles en cours de route. Il y avait beaucoup d'action et beaucoup de dépassements, et c'était plaisant de constater que la grande majorité des manœuvres étaient très propres. Bien entendu, la 5e place n'est pas le résultat que je souhaitais idéalement, mais la voiture fonctionnait vraiment bien et avec une meilleure position de départ, j'aurais certainement pu me battre pour les premières places. Cela étant dit, félicitations à Lewis (Hamilton) et à toute l'équipe McLaren. C'était superbe de courir devant autant de fans américains merveilleusement enthousiastes. Je pense qu'ils se sont vraiment amusés. Avant d'arriver ici, nous savions que nous devions donner un bon spectacle et je pense que c'est ce que nous avons réussi à faire. Il y avait de l'action et du suspense du début à la fin, c'est exactement ce qu'il faut pour créer un grand spectacle sportif. J'espère vraiment que les USA vont finalement s'enticher de la Formule 1 maintenant."

6e - Kimi Räikkönen, Lotus : "La journée a été correcte, mais pas des plus faciles pour moi. J'ai pris un mauvais départ et ensuite j'ai eu un contact avec une Force India au deuxième virage, ce qui m'a fait perdre encore une place. Après, la voiture allait bien et j'ai pu dépasser d'autres voitures. Malheureusement, quand le temps est devenu nuageux, la piste s'est refroidie et les pneus ont perdu leur efficacité. C'est à ce moment-là que Jenson (Button) m'a passé. À la base, c'était une course où tout dépendait des pneus, il fallait se trouver dans leur fenêtre de fonctionnement. Je suis toujours 3e du championnat et nous allons tout faire pour conserver cette position jusqu'à la fin."

7e - Romain Grosjean, Lotus : "Cela n'a pas été une mauvaise course, mais le tête-à-queue au septième tour a été frustrant. J'ai pris un bon départ et définitivement la performance était là. J'ai réussi à bien remonter pour finir 7e et je suis revenu sur Kimi (Räikkönen) à la fin, ce qui est un signe positif. J'ai attaqué autant que j'ai pu et je suis content de rapporter de bons points à l'équipe."

8e - Nico Hülkenberg, Force India : "Une autre course difficile, mais c'était très satisfaisant d'être impliqué dans autant de batailles et de marquer quatre autres points. Je pense que nous avons tiré le maximum de la voiture et nous pouvons être fiers de ce que nous avons accompli. Mes performances étaient très bonnes pendant les premiers tours, mais à partir du dixième mes pneumatiques étaient moins performants. J'étais moins compétitif après avoir chaussé la gomme dure aussi, alors il fallait simplement continuer à pousser fort pour rester dans les points. Les derniers tours se sont avérés difficiles car le duo Williams me mettait une pression énorme, ils étaient très rapides dans le premier secteur. Ils avaient l'avantage du DRS, alors ce n'était pas facile de les garder derrière moi. Nous nous sommes bien battus mais je suis parvenu à rester devant."

9e - Pastor Maldonado, Williams : "Je suis heureux pour l'équipe, pour les fans vénézuéliens et pour moi-même. J'espère que ce circuit deviendra l'un des meilleurs de la Formule 1. Je suis sorti large pendant le premier tour, alors j'ai dû me battre pour regagner des places, mais j'ai bien aimé car ce fut une bonne course et nous étions compétitifs. J'ai perdu beaucoup de places mais j'ai très bien récupéré. Je me battais contre Hülkenberg pendant le dernier tour, cependant j'ai manqué de temps pour le dépasser. J'ai hâte à la finale au Brésil, nous sommes prêts à nous battre de nouveau là-bas."

10e - Bruno Senna, Williams : "Malheureusement, démarrer du côté sale de la piste à affecté ma course et c'était très chaotique dans le premier virage. Mais nous avions un bon rythme et j'arrivais à doubler mes adversaires lorsque c'était nécessaire. Malheureusement, après mon arrêt je suis revenu en piste derrière Hülkenberg et c'était frustrant car il était juste assez rapide à la sortie du virage 11 pour m'empêcher de le doubler. J'ai endommagé mes pneus en tentant de le dépasser et cela a permis à Pastor (Maldonado) de nous rattraper tous les deux. Je savais que Pastor allait tenter quelque chose, mais je n'ai pas fermé la porte car l'équipe a besoin de marquer des points. Dans l'ensemble, ce fut une course assez difficile mais elle s'est bien terminée puisque nos deux voitures sont dans les points, ce qui était notre objectif."

Les compatriotes de Pérez l'ont bien soutenu
© Press Association
Agrandir

11e - Sergio Pérez, Sauber : "Mon départ s'est très bien passé et les premiers tours également. J'avais un bon rythme et la voiture était vraiment rapide, mais vers le dixième tour mes freins sont devenus problématiques. La pédale était très longue et j'avais d'énormes difficultés dans chaque virage. Cela m'a coûté beaucoup de temps, alors nous ne sommes pas parvenus à marquer des points ici. Mais peu importe le résultat, courir ici devant autant de Mexicains a été une superbe expérience. Le Circuit des Amériques est excellent et j'espère que ce Grand Prix demeure sur le calendrier pour de nombreuses années à venir. Maintenant, nous allons nous concentrer sur la semaine prochaine et notre dernière tentative pour remporter la cinquième place du championnat des constructeurs."

12e - Daniel Ricciardo, Toro Rosso : "Je pense envoie dépassé plus de voitures pendant cette course qu'à tout autre autre moment de toute ma carrière ! C'était particulièrement amusant dans le virage 1, qui pour moi est devenu un endroit de prédilection pour dépasser, surtout lors d'un tour en particulier où j'ai réussi à doubler deux voitures d'un coup. Jusqu'à aujourd'hui, le week-end ne s'était pas très bien déroulé et j'étais surtout déçu des qualifications, alors j'étais encore plus déterminé à bien faire pendant la course. J'ai tout donné, bien que cela n'a pas suffi à terminer dans les points, mais la 12e place est probablement le meilleur résultat que je pouvais espérer aujourd'hui. Le côté sale de la piste était vraiment très glissant au moment du départ, les deux Marussia m'ont dépassé et ensuite j'ai touché l'une d'elles. Je pensais avoir endommagé mon aileron avant, mais j'ai pu continuer et je pense avoir tiré le maximum de la voiture. Elle était très compétitive sur la gomme medium, et la gomme dure a fonctionné mieux que prévu, ce qui signifie au fond que j'ai perdu l'avantage que je pensais avoir en effectuant un très long premier relais. Mais je sais que j'ai fait de mon mieux."

13e - Nico Rosberg, Mercedes : "Ce fut un week-end difficile et malheureusement nous ne sommes pas parvenus à marquer des points aujourd'hui. Cependant, nous avons appris d'importantes leçons pour l'année prochaine et c'est ce qui compte le plus pour nous actuellement. J'espère que nous aurons un meilleur résultat ici l'année prochaine à Austin car j'ai bien aimé notre visite. Le circuit, les gens et la ville sont absolument fantastiques, alors j'ai hâte de revenir ici en 2013. Nous allons travailler fort le week-end prochain pour terminer la saison sur une note positive."

14e - Kamui Kobayashi, Sauber : "Pendant tout le week-end, j'ai eu des problèmes pour réchauffer et faire fonctionner les pneus. Il faut comprendre pourquoi. Ce n'est que dans les derniers tours que le niveau d'adhérence s'est amélioré, à la fin d'un très long relais sur la gomme dure. C'était un peu fou. J'espère que nous serons beaucoup plus forts à Sao Paulo et que nous terminerons la saison sur une très bonne note."

15e - Paul di Resta, Force India : "J'ai fait un bon départ pour ensuite bien progresser pendant les premiers tours. Nous avons peut-être attendu trop longtemps avant de changer mon train de pneus car j'étais alors vulnérable face à Senna, et suite à mon arrêt j'avais des difficultés à réchauffer mes pneus. Je ne suis pas parvenu à garder Senna derrière moi et ce fut la même chose avec Maldonado. J'avais beaucoup de survirage et j'ai commis une erreur dans le virage 19, où l'arrière a décroché et je suis parti en tête-à-queue. J'en faisais un peu trop en tentant de garder les autres derrière moi. Je me suis retrouvé avec des méplats sur les pneus, alors j'ai dû retourner au stand pour une deuxième fois. À partir de ce moment, c'était difficile de regagner des places car il s'agissait clairement d'une course à un arrêt seulement."

Schumacher n'a vraiment pas aimé l'avant-dernier Grand Prix de sa carrière
© Sutton Images
Agrandir

16e - Michael Schumacher, Mercedes : "Je ne peux trouver d'autres mots que des termes ironiques pour décrire cette course. Il y avait beaucoup d'action autour de moi, mais malheureusement j'allais dans la mauvaise direction. Dire que la course a été très difficile serait un euphémisme. Je n'avais aucune adhérence sur mon premier train de pneus, pour être aussi mauvais il devait être endommagé. Nous avons dû ajouter un deuxième arrêt à notre stratégie, ce qui a compromis ma course davantage. Dans l'ensemble, c'était bien pire que prévu aujourd'hui, surtout qu'hier nous pensions que cela se passerait mieux."

17e - Vitaly Petrov, Caterham : "C'est à peu près le maximum que je pouvais tirer de la voiture aujourd'hui, alors je suis satisfait. C'était un peu fou au départ, tout le monde était sur des pneus froids dans le virage 1 et plusieurs voitures ont quitté la piste, mais j'ai réussi à passer sans problème. Dès que mes pneumatiques étaient à la bonne température, je me suis facilement éloigné des voitures qui me suivaient. Nous avions planifié un seul arrêt et il a été effectué au bon moment, les gars ont été rapides et je suis ressorti sur la gomme dure ; tout s'est déroulé parfaitement. La dégradation des pneus était assez minime, nous savions depuis vendredi que cela ne serait pas vraiment un problème. À l'exception d'une petite vibration provenant des freins pendant le dernier tiers de la course, ce fut un bon après-midi sans soucis."

18e - Heikki Kovalainen, Caterham : "Ce fut une de ces courses où l'on sent qu'on a probablement tout tiré de la voiture. J'avais des problèmes à réchauffer les pneus avant depuis le début du week-end et c'était la même chose aujourd'hui pendant les premiers tours. J'ai gagné une place au départ, rapidement doublé Glock, et ensuite c'était relativement facile de contrôler mon rythme pendant le reste de la course. Mon arrêt s'est bien passé, les mécanos ont fait un très bon boulot aujourd'hui. À l'exception du problème avec les pneus, je ne pouvais espérer mieux."

19e - Timo Glock, Marussia : "Dans l'ensemble, ce fut une bonne course pour nous même si nous espérions un peu plus. Le premier tour était un peu fou, j'ai presque échappé la voiture à deux reprises. Cela a permis à Vitaly (Petrov) de me dépasser, et ensuite c'était un peu difficile de garder le contact car il a l'avantage d'avoir un SREC. Heikki (Kovalainen) m'a également dépassé et c'était la même histoire. J'ai eu quelques difficultés au début, mais je me suis rapproché. Je me suis tenu près de lui et c'est alors que nous avons choisi d'effectuer mon arrêt un peu plus tôt que prévu pour voir si cela me permettrait de repasser devant, mais malheureusement il est rentré au stand au même moment. Vers la fin de la course j'ai pu doubler Heikki dans le virage 12, mais il a repris la position en plongeant dans le virage 15 et en me poussant un peu hors piste. Notre rythme de course était très bon et c'est un des éléments positifs à retenir de ce week-end, pendant lequel nous avons encore fait un très grand pas en avant. Et bien sûr, nous détenons toujours la 10e place dans le championnat des constructeurs. Alors tout demeure très positif et nous avons hâte de continuer sur cette lancée au Brésil le week-end prochain. Pour terminer, je dois dire que nous avons connu une superbe semaine ici à Austin et que les efforts de l'équipe ont égalé ceux de l'usine. C'est ce qui nous permet de continuer à progresser en cette toute fin de saison."

20e - Charles Pic, Marussia : "Ce fut une course difficile aujourd'hui. J'ai eu une touchette dans le virage 1 et par la suite j'avais du sous-virage pendant toute l'épreuve. Nous savions que l'aileron avant était endommagé. Vu tous les drapeaux bleus pendant mon deuxième relais, il était très difficile de maintenir la température des pneus et cela m'a coûté du temps. C'est un peu décevant après avoir si bien progressé ici, et de plus nous nous attendions à une bonne course suite aux qualifications. Cependant, vers la fin, j'ai pu récupérer un peu et signer notre meilleur chrono, alors ce fut une note positive pour conclure la course. Nous allons maintenant nous concentrer sur le dernier Grand Prix de la saison, au Brésil. Nous avons bien apprécié notre expérience du Grand Prix des États-Unis ainsi que les progrès réalisés ici. Bravo à l'équipe."

21e - Pedro de la Rosa, HRT : "Dans l'ensemble, cette course a été positive. La voiture se comportait bien et les pneumatiques ont mieux fonctionné que prévu. Le départ s'est bien passé et j'arrivais à pousser fort sur le premier train de pneus, mais je suis peut-être resté en piste trop longtemps car à la mi-course j'avais du grainage à l'avant. Tout s'est rétabli lorsque j'ai chaussé la gomme dure. À cinq tours de la fin, mon siège a cassé et je pensais être obligé d'abandonner, mais je me suis adapté en changeant ma position de conduite et j'ai pu me rendre jusqu'au drapeau à damiers. C'était non seulement important pour moi mais aussi pour toute l'équipe. Maintenant, il est temps de se préparer pour le Brésil."

22e - Narain Karthikeyan, HRT : "L'ambiance était extraordinaire ici et ce fut une bonne course pour nous après tout. La température était notre point faible lors de la première journée, mais c'était déjà mieux hier et aujourd'hui nous n'avons eu aucun problème pendant la course. Le départ a été propre et notre objectif principal était de terminer l'épreuve, ce que nous avons fait sans problème et avec un bon rythme sur les deux trains de pneus. Nous avons maintenant hâte à la course au Brésil, où nous espérons faire de du beau travail pour conclure la saison sur une bonne note."

Encore des problèmes d'alternateur pour Red Bull, mais le titre des constructeurs lui appartient
© Getty Images
Agrandir

Abandons

Mark Webber, Red Bull (alternateur, 16e tour) : "Un troisième titre des constructeurs pour l'équipe, c'est un accomplissement incroyable. Et le remporter trois années de suite, je pense que c'est quelque chose que personne d'entre nous n'aurait osé imaginer lors de nos premiers succès. Nos résultats des dernières années sont vraiment étonnants. Ce championnat a probablement été le plus difficile de tous jusqu'à maintenant, pour toutes sortes de raisons différentes. Je sais que c'est un cliché, mais ce fut un bel effort d'équipe. En ce qui concerne la course d'aujourd'hui, j'ai dû abandonner suite à un problème d'alternateur. La tension de la batterie était basse depuis quelques tours, ensuite j'ai perdu la synchronisation de la boîte de vitesses ainsi que le SREC, alors de toute évidence il y avait un problème avec la batterie. C'est frustrant car le départ s'était raisonnablement bien passé et je me suis bien battu contre Lewis (Hamilton). Il fallait gérer les problèmes, et malgré cela nous tentions de continuer et d'en retirer quelque chose, mais j'ai dû tout arrêter."

Jean-Éric Vergne, Toro Rosso (suspension, 14e tour) : "J'ai fait un très bon départ, mais ensuite j'avais à peu près un dixième de seconde pour décider si je devais passer par la gauche ou la droite dans le premier virage. Tout le monde semblait se diriger vers la droite, alors je suis allé vers l'intérieur du virage sur la gauche car j'étais très rapide. Mais cela n'a pas été payant, j'ai perdu plusieurs places car je me suis retrouvé coincé derrière d'autres voitures et je n'ai pu réchauffer mes pneus correctement. Malgré cela, j'ai pu me battre pour regagner quelques positions. Malheureusement, la suspension a cassé et l'équipe m'a dit d'arrêter la voiture en bordure de piste plutôt que de prendre des risques en la ramenant au stand. C'est dommage, car ce nouveau circuit est très amusant."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff