• GP des États-Unis

Austin, de l'huile qui suinte

ESPN Staff
18 novembre 2012 « Ferrari ferait reculer Massa | Bianchi va découvrir Yeongam »
Le revêtement posé à Austin, pas vraiment adapté à un Grand Prix de F1 ?
© Circuit of the Americas
Agrandir

La poussière et les basses températures ne seraient pas les principales causes du manque d'adhérence sur le nouveau Circuit des Amériques à Austin. Le revêtement utilisé n'aurait pas totalement exsudé toute son huile.

"Ce n'est pas la poussière qui rend la piste glissante", estimait samedi le pilote HRT Pedro de la Rosa, "mais l'huile sur la piste. Regardez-là le matin, quand le soleil est bas, on la voit briller."

Se confiant également à Auto Motor und Sport, le manager de l'équipe Williams, Dickie Standford, est lui aussi convaincu de cette théorie : "Pas sûr que la piste ait rendue toute son huile l'année prochaine".

En attendant, la glissance de l'asphalte d'Austin rend la montée en température des pneumatiques difficile, déjà qu'il s'agit des deux gommes les plus dures de la gamme Pirelli. Cela explique le festival de travers observé lors des deux premiers jours du Grand Prix. L'absence de la batterie habituelle de courses support de la F1 (GP2, GP3, Porsche...) n'arrange pas la situation.

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff