• GP des États-Unis - Libres 1

Vettel prend déjà le pouvoir

ESPN Staff
16 novembre 2012

Sebastian Vettel a terminé la première séance libre comme une fusée à Austin, sur le nouveau Circuit des Amériques. Le pilote Red Bull, leader du championnat, a creusé de gros écarts sur Lewis Hamilton et Fernando Alonso.

C'est aux États-Unis que tout a commencé pour Vettel, en juin 2007, à Indianapolis. C'est peut-être aux États-Unis que l'Allemand sera sacré dimanche champion du monde pour la troisième année consécutive. Il a profité des cinq dernières minutes pour mettre ses adversaires sous sa coupe. En trois tours, il a amélioré son temps de plus de deux secondes, terminant la matinée en 1'38''125, et relégué Hamilton à 1''4. Son dernier rival pour le titre mondial, Fernando Alonso, prend la troisième place à 2''2.

Kimi Räikkönen (12e) restera à jamais celui qui a mis le premier une roue sur le Circuit des Amériques, Kamui Kobayashi (8e) celui qui a réalisé le tout premier tour chronométré. L'ensemble des pilotes a pris la température sur cette piste, très glissante dans les premières minutes. Ils ont beaucoup tourné pour en apprendre plus sur le tracé, qu'ils connaissaient seulement grâce aux simulateurs. Ils ont tous roulé avec les pneus durs, mais se sont fait piéger à divers endroits, notamment dans le virage 19, à l'extérieur duquel se trouve, heureusement, une large zone de dégagement.

Vergne premier Français

Certains comme Nico Hülkenberg et Mark Webber sont aussi partis en tête-à-queue. Jenson Button prend la quatrième place de la séance, devant Webber, Felipe Massa et Hülkenberg. Nico Rosberg (9e) est le pilote à avoir le plus roulé (32 tours), avec une ancienne version d'échappements. Michael Schumacher avait le nouvel échappement à effet Coanda, mais il termine 17e à 1''4 de son futur-ex coéquipier. Sergio Pérez complète lui le top 10.

Côte Français, Jean-Éric Vergne (13e) a été le plus rapide, devant Romain Grosjean (15e) et Charles Pic (18e), leader chez les ''petites équipes". Beaucoup de pilotes ont dépassé les 30 tours avec les pneus durs, grâce au train supplémentaire apporté par Pirelli. Ils auront l'occasion de chausser les mediums vendredi après-midi afin de recueillir d'autres données, importantes pour les qualifications et la course.

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff