• Toro Rosso

Key rend Ricciardo optimiste

ESPN Staff
20 décembre 2012 « Le championnat le plus dur | Bianchi va découvrir Yeongam »

Même s'il préfère demeurer prudent sur le sujet, Daniel Ricciardo sent que l'approche du nouveau directeur technique de Toro Rosso, James Key, permettra à l'équipe de grimper dans la hiérarchie en 2013.

En septembre, l'écurie satellite de la marque Red Bull a annoncé l'embauche de Key en remplacement de Giorgio Ascanelli. Le Britannique jouit d'une excellente réputation dans le paddock, surtout que sa dernière création avant de quitter Sauber, la monoplace C31, a impressionné cette année.

Depuis son arrivée à l'automne, Key s'est concentré sur l'organigramme et les procédures de Toro Rosso en vue de donner une meilleure cohésion à l'équipe en prévision de 2013. Pour Ricciardo, tout cela est de bon augure.

"D'après ce que j'ai vu au circuit, c'est un gars très optimiste, qui parle doucement mais on voit bien que son message passe", a observé le pilote australien. "Il a clairement des objectifs et il est très ambitieux. Je ne l'ai pas vu à l'œuvre à l'usine, mais je peux visualiser ce qu'il se passe là-bas et je pense que c'est bon signe. Je ne veux pas trop m'emporter, mais nous avons de grands espoirs de gagner des places sur la grille. Nous n'allons pas trop nous enthousiasmer avant que cela se concrétise, mais pour le moment c'est prometteur."

2012 mis de côté

La monoplace STR7 s'étant montrée moins compétitive que souhaité, Ricciardo et son coéquipier Jean-Éric Vergne n'ont pu récolter qu'un total de 26 points au cours du championnat 2012. Toro Rosso figure à la 9e place du classement des constructeurs, suivie par les équipes n'ayant récolté aucun point.

Insatisfait de ce résultat, le grand patron de l'empire Red Bull, Dietrich Mateschitz, a récemment demandé des "améliorations significatives" pour 2013. Mais dès l'arrivée de Key, les efforts de Toro Rosso s'étaient déjà tournés vers la prochaine voiture.

"James et les autres (ingénieurs) ne pouvaient accomplir davantage cette année", a dit Ricciardo. "Une fois que la voiture est construite on peut lui apporter des évolutions qui peuvent aider, mais le problème de base était dans le châssis. Quelques améliorations sont arrivées pour les dernières courses, mais c'était toujours difficile. Pour cette raison, il valait mieux passer la majorité de notre temps à travailler sur l'an prochain."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff