• GP d'Abou Dabi - Toro Rosso

Vergne ne passe pas la Q1

ESPN Staff
3 novembre 2012
Jean-Éric Vergne n'a pu faire mieux que son équipier ce samedi © Sutton Images
Agrandir

Nouvelle déception pour Jean-Éric Vergne, qui, comme en Inde il y a une semaine, n'a pu passé le cap de la Q1 sur le tracé de Yas Marina et s'élancera en dix-huitième position sur la grille de départ.

"C'est assez irritant de manquer la Q2 aujourd'hui", a concédé le Français. "Nous avons lutté tout le week-end avec du sous-virage et nous essayons toujours de faire notre maximum. Nous n'avions qu'un tour pour évaluer la voiture cet après-midi et l'effet inverse s'est produit, elle survirait, ce qui m'a fait perdre le contrôle", a-t-il expliqué au sujet de son tête-à-queue.

"Cela ne signifie pas que je devrais me battre avec la voiture tout le temps demain, parce qu'il y a toujours des choses nous pouvons améliorer mais la course de nuit s'annonce dure".

Ricciardo heureux avec les tendres

De six dixièmes plus rapide que son équipier en Q1, Daniel Ricciardo n'a cependant rien pu faire au moment d'aborder la Q2 pour rattraper la concurrence et se contentera de la dix-septième place sur la grille.

"Jusqu'ici, cela a été un week-end plus dur pour nous qu'attendu", a également confirmé le pilote australien. "Nous avons certainement fait des progrès aujourd'hui, comparé où nous étions vendredi, ce qui est positif".

"Le rythme sur les tendres était assez bon, le travail effectué ce matin a porté ses fruits. Cependant, nous ne sommes pas où nous voulons être. La stratégie sera la clé pour faire une bonne course demain et comme en Inde, il est possible que nous options pour un seul arrêt", a conclu Ricciardo.

NOTE : Vettel, 3e sur la grille, a été exclu des qualifications car la quantité de carburant dans son réservoir ne permettait pas de prélever un échantillon conforme au règlement. Relégué en fond de grille, il a décidé, avec son équipe, de partir de la voie des stands.

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff