• Carrière

Vergne pense à l'avenir

ESPN Staff
5 février 2013 « Fin de journée précoce pour Mercedes | Bianchi va découvrir Yeongam »

Alors qu'il entame sa deuxième saison chez Toro Rosso, Jean-Éric Vergne affirme qu'il ne s'inquiète pas de subir le même sort que ses prédécesseurs, Jaime Alguersuari et Sébastien Buemi.

Le pilote français et son coéquipier Daniel Ricciardo ont rejoint l'écurie satellite de Red Bull en 2012, prenant ainsi les volants du duo Alguersuari-Buemi. C'est connu, la haute direction de Toro Rosso est rarement tendre envers ses titulaires, qui doivent démontrer qu'ils ont le potentiel pour un jour rejoindre l'écurie principale triple championne du monde. Mais Vergne ne laisse pas cette pression l'affecter.

"Je ne suis pas trop inquiet à ce sujet", a-t-il déclaré. "J'ai confiance en moi-même et si je signe de bonnes performances je pourrai faire quelque chose de bien. Je l'ai déjà démontré l'an dernier avec la voiture que j'avais à ma disposition et je dirais que nous avons mené de bonnes courses."

"Cette année, la voiture est clairement meilleure que la précédente, et de plus je suis un meilleur pilote avec plus d'expérience. Alors je dirais que la combinaison de ces deux facteurs devraient ultimement apporter de meilleurs résultats."

"J'ai des objectifs et je veux réussir"

Parmi les jeunes pilotes formés par le programme Red Bull, Antonio Felix da Costa pourrait être le prochain à faire ses débuts en F1. Le Portugais a remporté des courses en Formule Renault 3.5 et en GP3 l'an dernier, et il participera aux essais réservés aux jeunes cette saison.

En théorie, Felix da Costa pourrait être un futur pilote titulaire de Toro Rosso. Mais Vergne ne dépense pas d'énergie à se demander si son poste lui sera retiré l'an prochain, il se concentre plutôt à mériter la promotion qui l'enverrait chez Red Bull Racing.

"Ce n'est pas un problème, c'est la façon dont Red Bull fonctionne" a-t-il dit. "J'ai déjà été dans la même position qu'Antonio. C'est un bon pilote et s'il fait du beau travail, il méritera une place en F1. Si l'on se fie à la politique de Red Bull, et si Daniel ou moi-même est suffisamment bon pour être expédié chez Red Bull Racing, alors il y aura un siège libre chez Toro Rosso et peut-être lui reviendra-t-il."

"Tout le monde doit mériter son siège en Formule 1, et la meilleure équipe en Formule 1 aura des champions du monde, alors vous devez toujours réaliser de bonnes performances. De toute façon, je ne suis pas en F1 pour faire de la figuration. J'ai des objectifs et je veux réussir, alors la pression vient seulement de moi-même."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff