• Championnats

2011 dur comme 2012, dit Vettel

ESPN Staff
8 décembre 2012 « Grosjean plaide sa cause | Bianchi va découvrir Yeongam »

Sebastian Vettel a expliqué que son titre de 2011, une saison pendant laquelle il a dominé, a exigé autant d'efforts que celui de 2012, alors qu'il s'est battu jusqu'à la dernière course.

L'an dernier, le pilote Red Bull a remporté 11 des 19 Grands Prix du calendrier, n'est pas apparu sur le podium qu'à deux reprises et s'est emparé de la couronne alors qu'il restait encore quatre courses à disputer ; il allait conclure le championnat avec plus de 100 points d'avance. Vettel a de nouveau triomphé cette saison, mais seulement par trois points à la conclusion de la dernière manche.

"Les gens disent que cela a été facile pour nous l'an dernier, mais ce n'était pas le cas", a précisé Vettel. "Et cela n'a pas été simple."

Chaque point compte

"D'accord, si vous regardez les résultats (de 2011) et la façon dont nous avons remporté le championnat (vous pourriez avoir cette impression), mais cela n'a pas toujours été facile. Nous n'arrivions pas au circuit en nous attendant à une victoire. Tout allait vraiment très bien, mais il y avait toujours la possibilité de perdre. Nous avons travaillé très, très fort pour triompher l'an dernier."

"Cette année, c'était plus serré avec les autres équipes mais aussi avec un plus grand nombre d'équipes", a continué le nouveau triple champion. "Alors au lieu de terminer 2e, 3e ou 4e, nous terminions parfois 5e ou 8e. Cela vous permet de réaliser que chaque point est vraiment important. Même lorsque vous n'êtes pas suffisamment compétitif pour gagner, vous devez vous assurer de marquer des points."

Vettel aime mieux se battre continuellement pour le titre des pilotes que le gagner confortablement, c'est pourquoi il a préféré son cheminement de 2012 : "C'était plus excitant. Surtout lorsque vous avez à revenir de l'arrière du peloton et dépasser d'autres pilotes."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff