• Red Bull

Un titre à bout de souffle pour Vettel

ESPN Staff
5 décembre 2012 « ''Schumacher n'aurait pas dû revenir'' | Bianchi va découvrir Yeongam »

Après avoir vécu une saison mouvementée et une finale chaotique au Brésil, Sebastian Vettel a admis qu'il était "à bout de souffle" après avoir remporté son troisième titre de champion du monde.

En démarrant une série de quatre victoires consécutives à Singapour, le pilote Red Bull s'est hissé au sommet du classement et semblait alors intouchable. Toutefois, son exclusion de la séance qualificative à Abou Dabi, ainsi qu'une pole position ne s'étant pas convertie en victoire aux États-Unis, ont fait en sorte que le combat pour le titre s'est décidé lors de la dernière manche de la saison.

Son grand rival Fernando Alonso a grimpé sur le podium à Sao Paulo, mais la 6e place de Vettel était suffisante pour lui mériter la couronne 2012. Vettel était évidemment heureux de remporter ce long combat, mais il a reconnu qu'à la conclusion d'un calendrier de 20 Grands Prix, le plus long dans l'Histoire de la F1, tout le paddock était exténué.

"Tout s'arrête"

Vue la fatigue accumulée, son accomplissement ainsi que celui de Red Bull lui semblent d'autant plus importants. Le pilote allemand a raconté ses sentiments au moment de franchir la dernière ligne d'arrivée de l'année, il y a déjà une dizaine de jours.

"À ce moment, tout s'arrête, vous êtes simplement à bout de souffle car cette saison a été incroyablement longue et difficile pour nous tous", a expliqué Vettel à Servus TV. "En particulier les six dernières courses, car nous avions une série de deux manches consécutives séparées par une seule semaine. C'était très dur non seulement pour nous les pilotes, mais pour tout le personnel de l'équipe, les ingénieurs, les mécanos... Cela drainait chaque petite parcelle d'énergie que vous pouviez accumuler."

"Après avoir subi un si grand stress jusqu'à la toute fin, avec cette course (au Brésil) pendant laquelle tout ce qui pouvait mal se passer s'est mal passé, lorsque vous voyez le drapeau à damiers et que l'on vous confirme que tout est réglé, en cet instant tout s'arrête pendant quelques secondes. Vous ne voyez plus rien, vous tentez seulement de reprendre votre souffle et de réaliser ce que vous venez d'accomplir."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff