• GP du Brésil - Red Bull

Horner craignait l'abandon

ESPN Staff
26 novembre 2012 « Hülk pouvait le faire | Bianchi va découvrir Yeongam »

Christian Horner, le patron de Red Bull, a révélé que les dommages subis par la voiture de Sebastian Vettel au Brésil auraient pu provoquer l'abandon de celui qui allait remporter le titre 2012.

Dans le virage 4, quelques instants après le départ donné dans des conditions humides, la Williams de Bruno Senna a percuté le côté gauche de la Red Bull de Vettel. Poussé en tête-à-queue et se retrouvant bon dernier, l'Allemand a suffisamment récupéré - presque contre toute attente - pour devenir triple champion malgré une monoplace subitement devenue imparfaite dès le premier tour.

L'impact avait arraché une portion du ponton gauche, révélant un tuyau d'échappement légèrement plié. Le risque de surchauffe était grand. Sur le muret Red Bull, la tension était énorme alors que le directeur technique Adrian Newey et d'autres ingénieurs scrutaient des photos des dommages. Horner avait de la difficulté à rester sur son siège tant il craignait un cruel abandon pour Vettel.

Rien n'était sûr

"Il y avait beaucoup de dommages à l'échappement", a confirmé le patron de l'équipe. "C'est un élément très délicat alors un tel impact était énormément inquiétant. Lorsque le rythme en piste a augmenté (à mesure que la trajectoire de course s'asséchait), le problème devenait plus important et la perte que subissait Sebastian était plus évidente. Et nous avons vu un autre morceau de la carrosserie disparaître."

Et la nature chaotique de ce dernier combat de la saison, alors que l'intensité de la pluie variait tout au long de l'épreuve, a ajouté à la nervosité de Horner. "Pendant un moment il n'était pas en position (de remporter le titre), le moment suivant il était sauf, ensuite il ne l'était plus", a-t-il rappelé. "Au moins, la course semblait se dérouler rapidement car il y avait tant d'action, tout se passait très vite."

"La collision entre Hülkenberg et Hamilton a soudainement tout changé. Je n'avais jamais été aussi heureux de voir Jenson Button gagner un Grand Prix !"

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff