• Pneus

Horner estime avoir défendu la F1

ESPN Staff
19 août 2013 « Red Bull très attendue à Spa | Bianchi va découvrir Yeongam »
Christian Horner en discussion avec le patron de Pirelli Motorsport, Paul Hembery
© Sutton Images
Agrandir

Le patron de Red Bull, Christian Horner, est revenu sur la polémique que son équipe a lancée concernant les pneumatiques 2013. Il ignore s'il en a tiré parti mais il estime avoir eu "les tripes" pour soulever un problème qui le méritait.

Horner et le propriétaire de l'équipe, Dietrich Mateschitz sont montés dans les tours après le Grand Prix d'Espagne estimant alors que les pneus et leur rapide dégradation avaient une influence trop grande sur l'issue des courses.

Du mieux depuis Montréal

Résultat du coup de gueule bien coordonné, Pirelli a été prié de fournir de nouvelles gommes pour le reste de la saison, au grand dam d'équipes comme Lotus et Ferrari, qui avaient travaillé pour s'adapter aux anciennes.

Après le Grand Prix de Hongrie, qui marquait la mi-saison, Horner a déclaré à Autosport que RBR "avait cherché à être honnête en ce qui concerne cette situation. Nous pensons que c'était anormal. Nous avons dit tout haut ce que beaucoup de gens pensaient tout bas, mais n'avaient pas les tripes pour s'exprimer en public. Je pense que notre position se tenait et que quelque chose a été fait. Par contre je ne peux pas dire si cela nous a aidés ou pas. Je n'en ai aucune idée."

Toujours est-il qu'à l'approche de la deuxième partie de la saison Red Bull occupe confortablement la tête des deux Championnats. "Je ne pense pas que dans la réalité des choses cela change beaucoup. Je pense que c'est mieux pour la Formule 1." Pour se défendre, Horner ajoute : "C'est quelque chose que nous avons dénoncé dès le début de la saison. Dès Melbourne nous avons émis ses commentaires sur les pneumatiques. Or depuis que les pneumatiques ont évolué, depuis Montréal, nous avons vu que les pilotes pouvaient pousser davantage leur mécanique pendant les courses et il pouvait vraiment se confronter les uns aux autres."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff