• Communiqué du GPDA

Vettel : ''Ce n'était pas une menace''

ESPN Staff
5 juillet 2013 « ''Bon vendredi'' pour Pic | Bianchi va découvrir Yeongam »
Sebastian Vettel : "Nous avons simplement dit que nous réfléchirions à un boycott si un autre incident avait lieu"
© Sutton Images
Agrandir

Sebastian Vettel a affirmé que le communiqué du GPDA (l'Association des pilotes) concernant un possible boycott du Grand Prix d'Allemagne n'était pas une menace envers le manufacturier de pneumatiques Pirelli.

Jeudi soir, le GPDA a publié un communiqué affirmant que "si des problèmes similaires (à ceux survenus à Silverstone) devaient se manifester pendant le Grand Prix d'Allemagne, les pilotes membres se retiraient immédiatement."

Mais Vettel, bien placé dans cette association, a répété que les pilotes respectaient le travail de Pirelli.

Confiants envers Pirelli

''Ce n'était pas une menace, nous avons aussi dit que nous avions confiance en eux", a-t-il dit suite aux essais libres de vendredi sur le Nürburgring, pendant lesquels aucun pneu n'a éclaté. "Heureusement, les pneus ont bien fonctionné aujourd'hui. Nous avons simplement dit que nous réfléchirions à un boycott si un autre incident avait lieu."

"Nous n'avons pas dit que nous refuserions de courir", a ajouté l'actuel leader du championnat. "Vendredi, Pirelli a franchi des étapes, tout a bien marché même si la dégradation des gommes tendres était élevée."

Le pilote Red Bull, rélégué à une seconde de Lewis Hamilton vendredi matin, a bien remis les choses en place après la pause. Il a signé le meilleur temps de la journée ; les progrès apportés sur la RB9 ont donc porté leurs fruits.

"Mercedes était incroyablement rapide ce matin, nous ne pouvions rien faire. Je n'étais pas entièrement satisfait de ma voiture. Nous étions bien meilleurs cet après-midi. Mes longs relais ont été perturbés par le trafic mais je suis satisfait de ce que nous avons montré."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff