• Barcelone I, J2 - Red Bull

Vettel freiné par la fiabilité

ESPN Staff
20 février 2013 « Pérez s'inquiète de la dégradation | Bianchi va découvrir Yeongam »
Vettel est à l'origine du drapeau rouge en fin de journée
© Sutton Images
Agrandir

L'écurie Red Bull avait programmé une simulation de course pour Sebastien Vettel, mercredi lors de la deuxième journée d'essais de Barcelone I, mais ce plan a été saboté par des problèmes de fiabilité.

Après avoir débuté sa simulation de course pendant l'après-midi, Vettel a dû patienter dans le garage pendant 45 minutes suite à son premier relais. De retour en piste, le triple champion en titre a provoqué un drapeau rouge en fin de journée lorsqu'il s'est arrêté à la sortie de la voie des stands. Toutefois, il affirme que les deux problèmes survenus pendant la journée n'étaient pas majeurs.

"Nous avons eu des soucis de fiabilité donc nous n'avons pu boucler autant de tours que nous le souhaitions, mais vaut mieux que ces choses arrivent aujourd'hui et non en Australie (lors du premier Grand Prix de la saison)", a sagement souligné Vettel. "Ce n'était rien de dramatique, seulement de petits pépins."

"(La première fois), nous avons décidé d'arrêter la voiture car quelque chose semblait clocher au niveau de la pression. Ensuite, en fin de journée, il semble qu'une des roues était mal fixée. Alors j'ai dû m'arrêter de nouveau, le drapeau rouge est apparu et tout cela prend tout simplement trop de temps."

Le problème des pneus

Vettel a également fait part des mêmes soucis que ses confrères en piste : les températures fraîches ayant actuellement cours à Barcelone font en sorte que les pneumatiques Pirelli se dégradent très rapidement et ne durent que quelques tours. Par conséquent, il est compliqué d'évaluer le niveau de compétitivité réel de la nouvelle Red Bull RB9.

"Nous vivons une situation similaire à tous les autres qui ont des difficultés avec les pneus", a-t-il dit. "Nous avons des difficultés à les faire durer plus longtemps, vous pouvez voir à quel point les chronos chutent assez rapidement (...) Il ne fait pas trop froid, mais il semble que c'est un peu trop froid pour les pneus."

"Et puisque les gommes sont un facteur aussi important, il devient très difficile de se faire une idée (des performances de la voiture). Mais d'après ce que nous avons pu voir, je pense que nous sommes dans le coup", a ajouté Vettel, néanmoins confiant.

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff