• Patron

Red Bull, la maison de Horner

ESPNF1 Staff / D.B.
10 février 2013 « Bottas ignore les chronos | Bianchi va découvrir Yeongam »

Christian Horner dit n'avoir "jamais" pensé à quitter son poste de patron chez Red Bull Racing, autant par sentiment d'appartenance que par loyauté envers l'homme qui lui a donné la chance de laisser sa marque en Formule 1.

Helmut Marko, le conseiller en sports mécaniques de la marque, a révélé le mois dernier que Horner avait signé une prolongation de contrat qui le verra continuer à la barre de la jeune équipe multiple championne du monde jusqu'en 2017.

Depuis sa nomination en 2005, alors que l'ancienne écurie Jaguar se métamorphosait en Taureau rouge, le Britannique a monté une équipe technique impressionnante avec l'aide d'Adrian Newey et mené ses troupes vers trois titres des constructeurs consécutifs depuis 2010. Cet encadrement aura contribué à faire de Sebastian Vettel le plus jeune triple champion de l'Histoire de la discipline. Pour Horner, la décision de continuer était très facile.

"Pour moi cette prolongation était naturelle, quelque chose de logique", a-t-il expliqué auprès du site officiel de la catégorie reine. "Je suis arrivé en Formule 1 avec Red Bull. Dietrich Mateschitz (le dirigeant de l'empire Red Bull) m'a donné cette opportunité à un plutôt jeune âge (32 ans). Alors pour moi, prolonger notre relation n'était qu'une simple formalité."

"Les accomplissements restent"

De toute évidence, Horner a fait ses preuves et cela fait de lui un excellent candidat que d'autres équipes pourraient tenter de recruter. Mais il affirme que l'idée de rejoindre une écurie rivale ne lui a jamais traversé l'esprit : "Jamais. Pas du tout. Ce que nous avons accompli chez Red Bull Racing est extrêmement spécial et mon engagement envers l'équipe a toujours été à 100 %."

"Ce que nous avons accompli chez Red Bull Racing est extrêmement spécial"
Christian Horner

Et après avoir tout raflé depuis trois saisons, il est clair pour Red Bull que toutes les écuries de pointe vont encore tenter le maximum pour les détrôner. Se faire attaquer de toutes parts, voilà qui peut amener une bonne dose de stress. Mais Horner s'en accommode bien.

"La vérité, c'est qu'avec le succès viennent les attentes. Notre équipe a remporté six championnats en trois ans ; seules quelques équipes ont accompli cela. Lorsque vous êtes au sommet, on vous tire dessus. La pression n'a pas diminué avec chaque saison. 2012 a été une année difficile, mais nous avons vraiment relevé le défi. Nous sommes déterminés à maintenir cet élan et à continuer sur cette lancée cette année."

Et si jamais Red Bull était finalement battue, que ce soit au niveau des pilotes, des constructeurs, ou des deux ? "Bien sûr, il y a toujours cette crainte", a commenté Horner. "Cependant, nous avons gagné ces six titres et c'est aux autres de faire mieux pour nous battre. Mais ce que nous avons accompli, personne ne peut nous l'enlever : 34 victoires, trois championnats des constructeurs et trois championnats des pilotes. Cela fait partie des annales."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff