• C'était un 30 octobre

Un premier titre pour Senna

Prost mène au Japon, mais Senna prendra les commandes et la gloire
© Sutton Images
Agrandir

1988
C'est à la conclusion du Grand Prix du Japon qu'Alain Prost réalise qu'il ne pourra plus imposer sa volonté comme auparavant : bien qu'il ait calé sur la grille, son coéquipier et rival Ayrton Senna arrive à non seulement remporter la course, mais aussi à décrocher son premier titre (il en gagnera deux autres au cours des trois saisons suivantes). Derrière le duo McLaren, l'action ne manque pas. Nigel Mansell s'accroche avec Derek Warwick et ensuite Nelson Piquet, alors qu'Andrea de Cesaris s'en prend à la recrue Aguri Suzuki pour l'avoir embêté. Gerhard Berger, troisième au Japon, révèle après la course qu'il pense déménager à Monaco pour éviter d'être appelé à faire son service militaire chez lui en Autriche.

1906
Naissance de Nino Farina à Turin. En 1950, il inscrit son nom dans les livres d'Histoire en devant le premier champion du monde de Formule 1. Le caractère de l'Italien est compliqué : il est colérique, a tendance à abandonner s'il sent que la victoire est improbable (même lorsqu'il est deuxième ou troisième) et compte un bon nombre d'accidents. Mais son pilotage est impressionnant et il remporte les titres italiens de 1937, 1938 et 1939.

Lors de la première saison de F1, il remporte trois des six courses au calendrier et se mérite la couronne, mais par la suite il n'arrive pas à battre le réputé Juan Manuel Fangio. Farina cesse de piloter après une série d'accidents, mais revient en 1955. Cependant, la douleur est constante et il prend sa retraite. Il participe néanmoins au 500 Milles d'Indianapolis 1956 mais, encore une fois, il casse sa voiture. Il était peut-être inévitable qu'il se tue dans un accident de la route alors qu'il se rendait au GP de France 1959.

Les espoirs d'Irvine prennent un coup
© Sutton Images
Agrandir

1999
Puisque la FIA a infirmé la décision des commissaires du GP de Malaisie (qui avaient disqualifié Ferrari pour une faute technique), Eddie Irvine arrive au Japon en favori pour remporter le titre. Mais l'agissement plutôt douteux de la FIA fait en sorte que peu de fans sont émus quand Irvine perd le contrôle de sa voiture pendant les qualifications et se retrouve coincé dans le gravier. Aux commandes du mulet, il n'arrive pas à se qualifier mieux que 5e. Mika Häkkinen remporte la course et le championnat ; il bat Irvine par deux points.

1917
Naissance de Maurice Trintignant à Sainte-Cécile-les-Vignes (Vaucluse). Pour l'époque, sa carrière est longue : il pilote en F1 de 1950 (fondation du championnat) à 1964. Pendant cette période, il pilote pour dix équipes et remporte deux Grands Prix en 84 départs. Spécialiste des circuits urbains, ses victoires sont signées à Monaco (en 1955 avec Ferrari et en 1958 avec Rob Walker Racing Cooper). Il gagne aussi quelques courses hors-championnat ainsi que les 24 heures du Mans 1954. Après sa retraite, il devient vigneron avant d'être élu maire de Vergèze. Il décède en 2005, à 87 ans.

1952
Oscar Shaw, triple gagnant des 500 Milles d'indianapolis (1937, 1939 et 1940) et président du Indianapolis Motor Speedway, est tué dans un le crash de son avion. Il a joué un grand rôle dans l'inclusion du fameux circuit américain sur le calendrier du jeune championnat de F1.

© ESPN Sports Media Ltd.
Close