• C'était un 24 octobre

Hunt surpris à Fuji

Hunt mène le peloton dans le déluge
© Getty Images
Agrandir

1976
Bien qu'il ait manqué deux courses après son accident presque fatal au Nürburgring, Niki Lauda arrive au Japon comme leader. Il a trois points d'avance à la veille de la dernière course du championnat. James Hunt arrive au Mont Fuji avec beaucoup d'espoir. Un déluge inonde le circuit mais les organisateurs décident néanmoins de donner le départ. Se retrouvant au milieu du peloton après deux tours sous une pluie battante, Lauda se retire : "Pour moi, il y a des choses plus importantes que le championnat." Hunt continue.

Alors que la piste s'assèche, une crevaison le force à rentrer aux stands. Le pilote McLaren revient à la 5e place et part à l'attaque. Hunt termine 3e et décroche son seul titre en Formule 1. "Le pneu avant commençait à se désagréger et ma visière était couverte de matière", raconte-t-il. "Je ne savais pas quoi faire. Le pneu a crevé, j'ai perdu des places pendant l'arrêt aux stands, mais je ne savais pas combien. À l'arrivée, j'étais convaincu qu'il me restait encore deux voitures à doubler pour rejoindre la troisième place. Heureusement, j'avais tort !"

1993
Ayrton Senna remporte le GP du Japon, mais seulement après avoir été doublé par une recrue déterminée à revenir sur le tour du meneur lors de son premier Grand Prix : Eddie Irvine. Le Nord-irlandais, qui se battait alors contre Damon Hill pour des points, expliquera que Senna était trop lent et embêtait ses efforts. Après la course, un Senna furieux retrouve Irvine dans le paddock et lui assène un coup de poing en pleine figure pour son effronterie. "Tu dois apprendre à respecter tes erreurs", déclare Senna.

2004
Juan Pablo Montoya termine sa carrière avec Williams de la meilleure façon qui soit en gagnant le GP du Brésil, la dernière course de la saison. Il franchit la ligne d'arrivée devant son futur coéquipier chez McLaren, Kimi Raikkonen. L'écurie Jaguar termine ses cinq années en Formule 1 par une collision entre ses pilotes Mark Webber et Christian Klien. L'équipe est mise en vente et deviendra Red Bull Racing.

© ESPN Sports Media Ltd.
Close