• C'était un 2 octobre

Le premier GP moderne

Le départ du GP de Grande-Bretagne 1948
© Getty Images
Agrandir

1948
Le Grand Prix de Grande-Bretagne 1948 est vu comme le premier de l'ère moderne, soit le premier couru sous la nouvelle réglementation nommée Formule 1. Il s'agit aussi de l'ouverture officielle du circuit de Silverstone. Les voitures inscrites sont neuves ou datent des années d'avant-guerre. Les pilotes de l'écurie Maserati, Luigi Villoresi et Alberto Ascari, bien que derniers au départ après avoir manqué les qualifications, signent un doublé.

1977
Quatrième à la conclusion du GP des États-Unis à Watkins Glen, Niki Lauda décroche sa seconde couronne mondiale. Le vainqueur de la course est James Hunt, le champion de la saison précédente. Alors que Hunt se démène pour remporter l'épreuve, Lauda demeure prudent sous la pluie, il ne lui faut qu'un seul point. Cependant, les tensions politiques au sein de Ferrari ternissent le triomphe de Lauda. L'ingénieur de l'Autrichien n'est pas dans le paddock pour fêter l'accomplissement de son pilote. La veille, Enzo Ferrari l'a congédié par téléphone. Une fois la saison terminée, Lauda quittera l'équipe.

1988
Alain Prost remporte une victoire cruciale lors du GP d'Espagne. Le pilote McLaren compte alors une avance de cinq points sur son rival au titre, son coéquipier Ayrton Senna. Ce dernier termine à la quatrième place, l'ordinateur de bord responsable de la consommation de carburant a mal fonctionné.

© ESPN Sports Media Ltd.
Close