• C'était un 12 juillet

Victoire sournoise pour Schumacher

Michael Schumacher effectue son stop and go en même temps qu'il remporte la course © Sutton Images
Agrandir

1998
Un Grand Prix de Grande-Bretagne pluvieux permet à Michael Schumacher de remporter une victoire opportuniste. Alors que l'Allemand entre dans la pitlane lors du dernier tour, il franchit techniquement l'emplacement de la ligne d'arrivée avant de rejoindre le stand Ferrari. Schumacher avait doublé le leader Mika Häkkinen avant que la Voiture de Sécurité ait quitté la piste). Les spectateurs sont stupéfaits de voir le nom de Schumacher, et non celui de Häkkinen, au sommet du classement de la course.

2009
Malgré une pénalité de passage dans la voie des stands pour avoir touché la Brawn de Rubens Barrichello dans le premier virage, le pilote Red Bull Mark Webber signe sa première victoire en F1 lors du GP d'Allemagne. Les coéquipiers de l'écurie Brawn rencontrent des difficultés alors que leur domination des premières courses de la saison s'effrite : le futur champion Jenson Button termine cinquième, Barrichello sixième.

1987
Nigel Mansell fait le maximum lors du GP de Grande-Bretagne : il dépasse son coéquipier Nelson Piquet à trois tours de la fin, sa Williams tombe en panne sèche lors du tour d'honneur. Piercarlo Ghinzani connaît une journée moins mémorable. Le pilote Ligier tombe en panne sèche pendant la course mais ses mécanos le poussent pour redémarrer la voiture ; il est vite disqualifié par les commissaires. Il ne s'était pas fait d'amis la veille en effectuant quelques tours supplémentaires à la fin des qualifications.

1930
Naissance de Guy Ligier. Alors qu'il est dans la trentaine, le populaire joueur de rugby français devient pilote de course. Après des résultats dans le top 6 en Formule 2, il rejoint la Formule 1 en 1966 au volant d'une Cooper-Maserati. Blessé au genou, il revient en 1967 aux commandes d'une Brabham ; c'est avec cette voiture que Ligier récolte son seul point en F1, sur le circuit du Nürburgring. En 1968, il fait un retour dans la série F2 mais quitte lorsque son ami Jo Schlesser meurt ; il reprend le volant l'année suivante. Ligier se lance dans la fabrication de voitures de course en 1970 et l'équipe fait son entrée en F1 en 1976. Les monoplaces Ligier sont parfois compétitives mais l'équipe n'arrive pas à exploiter leur plein potentiel. Sous la pluie et au volant d'une Ligier, Olivier Panis remporte sa seule victoire lors du GP de Monaco 1996. Guy Ligier ayant déjà pris du recul, l'écurie est vendue à Alain Prost en 1997.

© ESPN Sports Media Ltd.
Close