• Mercedes

Brawn explique les mauvais résultats

ESPN Staff
2 janvier 2013 « Buemi abdique pour Force India | Bianchi va découvrir Yeongam »

Le patron de l'écurie Mercedes, Ross Brawn, pense que les changements opérés à mi-saison au niveau du département aérodynamique sont à l'origine de la baisse de performances de l'équipe au cours de la seconde moitié de 2012.

Mercedes, qui a repris l'équipe championne du monde Brawn GP à la fin 2009, a remporté sa première victoire depuis son retour en F1 (à titre de constructeur) grâce à Nico Rosberg en Chine. Sixième à seulement 34 points de Sebastian Vettel à mi-saison, le pilote Mercedes n'a pu suivre la cadence de la Red Bull et s'est retrouvé avec un déficit de 188 points à la conclusion de la saison.

Pour le directeur de l'équipe, le départ du chef de l'aérodynamique Loic Bigois, associé à un changement de philosophie, a également joué une influence majeure : "Nous avons pris la décision de modifier la structure du groupe aérodynamique. Nous avons dû attendre que Mike Elliot se joigne à nous car nous avons eu une période de préavis qu'il avait à remplir chez Lotus."

Changements en soufflerie

"Ensuite, en plus de ça, nous faisions la transition en soufflerie pour nos maquettes, afin de passer d'une échelle de 50% à 60%, le maximum autorisé", a indiqué Brawn. "D'autres choses encore se passaient au sein du département aérodynamique et tout cela a eu un impact négatif sur nos performances."

Le Britannique a déclaré que le passage à une échelle plus importante était nécessaire afin d'augmenter la quantité de données techniques que l'équipe pourrait tirer des pneus Pirelli.

"Nos conclusions ont montré que nous aurions bien plus de données représentatives en utilisant des maquettes de pneus à 60%. L'autre raison, c'est que plus les années passent, plus vous équipez vos maquettes d'instruments de mesures, de contrôles et de vérifications. Avec une maquette à 50%, nous n'avions plus d'espace."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff