• Mercedes

Toto Wolff va jouer sa tête''

ESPN Staff
13 février 2013 « Ricciardo : Gagner "n'est pas impossible'' | Bianchi va découvrir Yeongam »

Le nouveau dirigeant de Mercedes Motorsport, Toto Wolff, a avoué qu'il n'avait pas le droit à l'erreur dans ses nouvelles fonctions au sein de la firme allemande.

L'Autrichien a quitté son poste chez Williams pour entrer dans la hiérarchie sportive de Mercedes, où il est également devenu actionnaire du Mercedes F1 Team. Il a endossé les responsabilités longtemps assumées auparavant par Norbert Haug. Lors d'une interview accordée au site officiel de la F1, Wolff a insisté sur une chose, le mot ''échec'' ne fait pas partie de son vocabulaire.

''Ils savent que je joue ma tête et que l'échec n'a pas sa place", a-t-il affirmé. "Non seulement j'ai pris un risque personnel en quittant Williams, où j'ai adoré travailler, mais aussi un risque financier. Mais il y a une confiance mutuelle entre les deux parties."

Observateur discret pour le moment

On a bien compris le message, Toto Wolff ne veut (peut) pas vivre un échec cette saison avec l'écurie Mercedes, surtout que le grand patron de la marque entend viser le titre dès l'an prochain. Alors, que serait une bonne année 2013 pour lui ? "Finir dans le top 4 (chez les constructeurs) et se placer régulièrement aux avants-postes. Et remporter le championnat DTM."

Wolff sait donc qu'il n'a pas le droit de ''se planter'' ; pour éviter cela, il n'a pas peur de faire des changements dans le fonctionnement de l'écurie.

"Une bonne année 2013 ? Finir dans le top 4 (chez les constructeurs) et se placer régulièrement aux avants-postes."
Toto Wolff

"J'ai accepté les responsabilités. Si les choses ne vont pas, selon moi, dans la bonne direction, je modifierai la structure pour que cela marche. Je ne vais pas le faire pour l'instant, mais je suis là pour représenter Mercedes, je suis là en tant qu'actionnaire, je vais tout faire pour que l'équipe gagne. Je vais d'abord regarder et écouter, je donnerai ensuite mon opinion."

Son départ accepté par l'écurie Williams

Arrivé cet hiver chez Mercedes, Wolff faisait avant partie de l'écurie Williams où il était même pressenti pour remplacer Sir Frank. Il est parti de Grove, mais sans aucun état d'âme et avec la bénédiction du propriétaire historique.

''J'étais considéré comme le successeur mais, en réalité, personne ne succédera à Frank Williams. J'étais pressenti pour diriger l'équipe, alors comment c'était de dire à Frank que je partais ? Très difficile."

"J'apprécie tout le monde là-bas, dans l'écurie, du marketing à Frank lui-même. Ils ont été comme une famille pour moi. Mais cette opportunité était tellement énorme. J'ai parlé au conseil d'administration, ils m'ont tous souhaité bonne chance. Les premiers mots de Frank ont été 'Comme c'est intéressant, j'aurais fait la même chose si j'avais eu une telle proposition !' Et me voilà !''

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff