• McLaren en 2013

Pérez, un grand talent brut

ESPN Staff
11 novembre 2012 « Rosberg ne craint pas Hamilton | Bianchi va découvrir Yeongam »

Martin Whitmarsh, le patron de McLaren, s'est donné comme mission de développer le "talent brut" de Sergio Pérez au cours des prochaines années et de le transformer en candidat au titre.

Pour certains, le recrutement du pilote Sauber, qui n'a que deux années d'expérience en Formule 1, est perçu comme une option intéressante au niveau des performances mais aussi en termes des sponsors mexicains que le natif de Guadalajara pourrait attirer à l'équipe. Surtout qu'il est depuis longtemps soutenu par le géant des télécommunications Telmex, un des sponsors actuels de l'écurie Sauber.

"Je peux clairement affirmer qu'il sera dans notre voiture grâce au potentiel de son talent brut", a déclaré Whitmarsh auprès du site officiel de la F1. "Nous croyons qu'il est celui qui pourra vraiment accomplir le travail. C'est très excitant de développer quelqu'un comme lui. Sa première année (en F1) a été impressionnante, comme son rythme et ses surprenants podiums cette année."

"Jusqu'à maintenant nous n'avons pas un seul sponsor mexicain, nous n'avons pas reçu un seul peso. Allons-nous en recevoir ? C'est possible, mais ce n'était pas notre but. Nos autres options étaient Paul di Resta et Nico Hülkenberg, nous avons choisi Sergio Pérez. Nous étions un peu trop Britanniques, alors avoir du sang latin dans l'équipe sera très intéressant !"

Whitmarsh blaguait-il en référence à la saison 2007 et au passage désastreux de Fernando Alonso au sein de l'équipe ? Si oui, de toute évidence il peut en rire maintenant, surtout qu'il n'y a aucune inquiétude de voir une lutte de pouvoir entre Pérez et Jenson Button, dont les personnalités sont plutôt conviviales.

De grands espoirs

Bien que convaincu du potentiel de Pérez, Whitmarsh a reconnu qu'il est encore trop tôt pour dire si sa décision de l'embaucher s'avérera une réussite sur le long terme : "Suis-je 100 % sûr qu'il est l'homme qu'il nous faut ? Je ne peux l'être. C'est peut-être le cas, mais il y a toujours des risques lorsque vous prenez une telle décision car vous ne savez jamais avant de commencer. Mais nous n'aurions pas pris cette décision si nous n'avions pas déjà une bonne idée."

"Son talent naturel l'a emmené où il est et maintenant c'est à nous de le transformer en pilote de course professionnel"
Martin Whitmarsh

"Il a réussi (chez Sauber) dans un environnement où le talent naturel a rencontré une très bonne voiture, mais il n'a pas la pression. Lorsque vous arrivez chez McLaren, vous êtes toujours surveillé de près mais vous avez aussi la pression ! Soit vous faites de bonnes choses et vous survivez, soit vous vous retrouvez en difficulté."

"Il n'a pas toujours été constant et peut-être a-t-il été un peu sauvage par moments, mais il a été brillant", a ajouté Whitmarsh. "Les véritablement bons pilotes trouvent toujours l'opportunité qui leur permettra de réussir. Oui, il a déjà été chanceux de monter sur le podium, mais il y est parvenu. Il était prêt au bon moment (…) Son talent naturel l'a emmené où il est et maintenant c'est à nous de le transformer en pilote de course professionnel, de le préparer correctement. Parfois un pilote atteint son sommet très tôt et ne s'améliore plus. Mais lorsque vous parlez à 'Checo', vous voyez un jeune qui est profondément déterminé. Il pense être meilleur que tous les autres. Justement, il doit le croire !"

"Ce que je sais de lui, c'est qu'il est très talentueux, très jeune et très brut. Il est intelligent et il a une belle humilité. Mais on sent aussi qu'il pourrait être champion du monde un jour."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff