• Entre sabotage et chantage

Alonso chargé par ''No Angel''

ESPNF1 Staff
27 février 2011 « Emanuele Pirro nommé commissaire | Red Bull attend un autre titre »
Lewis Hamilton et son coéquipier Jenson Button à la présentation de la McLaren 2011 © Getty Images
Agrandir

Les révélations croustillantes continuent quelques jours après la sortie de la biographie non autorisée mais bien documentée de Bernie Ecclestone.

Dans No Angel: The Secret Life of Bernie Ecclestone (Pas un ange : la vie secrète de Bernie Ecclestone), l'auteur Tom Bower revient sur la rivalité qui a marqué la saison 2007, entre les deux pilotes McLaren Lewis Hamilton et Fernando Alonso. Elle a connu son point d'orgue au Grand Prix de Hongrie cette année-là.

Alonso avait volontairement stationné dans le stand en qualification devant Hamilton pour empêcher ce dernier de faire un ultime tour rapide et de lui prendre la pole position. Une peine perdue puisque l'Espagnol a été sanctionné et rétrogradé sur la grille.

Chantage à la place de n°1

L'incident semblait clos. Il a été remis sur le tapis par Bower qui affirme qu'Alonso a demandé à son équipe de s'assurer que Hamilton tombe en panne d'essence. La presse britannique s'est immédiatement saisie de ce passage pour ouvrir la boîte à diatribes contre l'actuel pilote Ferrari.

Il est également prétendu dans le livre qu'Alonso aurait tenté de faire chanter Ron Dennis, le patron de l'écurie à l'époque, le menaçant, avant ce Grand Prix de Hongrie, de révéler des courriels compromettants s'il n'était pas le n°1 de l'équipe.

À la fin de la saison, la première de Lewis Hamilton en F1, aucun des deux pilotes n'a été n°1, conformément à la ligne de conduite de l'écurie, et aucun mail compromettant n'a été révélé. Les deux pilotes McLaren (109 points chacun) ont laissé échapper le titre qui est allé à Kimi Räikkönen (110 points). Ils se sont depuis réconciliés.

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff