• Whitmarsh

Trop de pilotes payants ?

ESPN Staff
9 février 2013 « "Signes encourageants" pour Brawn | Bianchi va découvrir Yeongam »

Martin Whitmarsh, le patron de McLaren, a estimé qu'il y avait trop de pilotes payants actuellement en Formule 1 et que les pilotes qui restent trop longtemps dans les formules de promotion engorgent le système.

Un certain nombre d'équipes ont décidé récemment d'employer des pilotes non seulement pour leur talent mais aussi pour la manne financière qu'ils étaient en mesure d'apporter. Cela porte Whitmarsh, qui est également le président de la FOTA (Formula One Teams Association) à penser que ces pilotes ne sont pas à la hauteur de la discipline alors que d'autres, qui ont le talent pour piloter en F1, ne sont pas retenus.

"Je pense que c'est triste d'avoir autant de pilotes payants en Formule 1", a déclaré Whitmarsh. "Leur nombre n'a cessé de croître. Je sais bien que c'est bon et enthousiasmant pour ceux qui sont choisis mais nous sommes en droit d'attendre, dans la plus prestigieuse des disciplines des sports mécaniques, à ne pas avoir de pilotes payants. Car cela veut dire qu'il y a de bons jeunes pilotes professionnels à qui on ne donne pas leur chance et qui n'accèdent pas (à la F1)."

"L'une des raisons de cet état de fait, c'est que les équipes sont conservatrices et qu'elles ne prennent pas de risque. Et lorsqu'elles en prennent un, cela prend la forme de revenus instantanés pour l'équipe, mais sans considérer le potentiel du pilote pour le futur. C'est triste à dire mais la raison pour laquelle certains de ces pilotes sont payants, pas tous, c'est parce qu'en fait ils ne sont pas assez bons pour évoluer en Formule 1."

Il a une solution

Mais le patron de l'équipe McLaren a un plan qui devrait s'appliquer dès les formules de promotion, marchepied vers la Formule 1 : "L'une des choses les plus tristes c'est que dans ces catégories de jeunes, où il y a des équipes qui sont là pour faire des affaires, il y a aussi des pilotes plus fortunés parmi les meilleures équipes et ils y restent longtemps. Mais si vous ne pouviez rester dans ses formules que deux ans au maximum, et si chaque équipe était obligée d'aligner un pilote novice, je pense que cela débloquerait le système."

"Je pense qu'il est difficile en Formule 1, pour nous, de dire à certaines équipes qu'elles ne peuvent pas avoir des pilotes payants, qu'elles n'y sont pas autorisées, parce que, malheureusement, cela est devenu une source de revenus importante. Mais dans ces catégories junior, avoir des pilotes qui sont là depuis quatre ou cinq ans parce qu'ils peuvent se permettre de payer ne fait qu'engorger le système. Si les meilleures équipes étaient obligées d'aligner un rookie, je pense qu'elles se battraient alors pour avoir les meilleurs, ce qui permettrait à ces pilotes d'accéder au plus haut niveau plus rapidement."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff