• Marussia

Glock doutait dès le Brésil

ESPN Staff
27 janvier 2013 « ''La dynamique change'' selon Mansell | Bianchi va découvrir Yeongam »

Timo Glock a révélé qu'il envisageait de perdre son volant chez Marussia dès la fin du Grand Prix du Brésil, la finale du championnat 2012. Il dit avoir choisi de partir pour améliorer la situation financière, et donc les chances de progression, de son ancienne équipe.

L'écurie Marussia comptait sur la 10e place du championnat des constructeurs pour récolter une manne qui l'aiderait à accélérer le développement de sa future monoplace, mais cet objectif lui a glissé entre les doigts lors des derniers tours à Interlagos. Caterham a récupéré la position tant convoitée et les millions de dollars en redevances qui l'accompagnent ; Marussia, exclue du top 10 des équipes, n'a droit à rien.

C'est "après la dernière course au Brésil où nous comptions réellement conserver la 10e place" que Glock a compris que la situation avait changé, a-t-il expliqué lors d'un entretien avec Speed-Academy.de. "C'est alors que j'ai commencé à être préoccupé."

La direction de Marussia a admis qu'elle n'avait pas les moyens de payer Glock ; elle s'est d'ailleurs montrée reconnaissante que l'Allemand ait accepté de négocier son départ malgré un contrat qui devait se poursuivre jusqu'à la fin de 2014. Il sera remplacé par un pilote payant.

Pour le bien de l'équipe

"(Les patrons de) l'équipe m'ont approché, ils m'ont expliqué la situation de manière très claire et transparente", a élaboré Glock. "J'ai réfléchi et éventuellement nous nous sommes rencontrés de nouveau pour étudier les différentes possibilités. J'ai alors réalisé que la situation financière de l'équipe n'était pas solide, alors progresser allait s'avérer difficile (...) Je pense que la prochaine voiture sera un pas en avant, mais je sais aussi ce qui est nécessaire pour faire un grand pas."

"Et je sais que l'équipe aurait été dans une situation encore plus difficile si j'étais resté", a-t-il continué. "Plusieurs personnes se sont investies jour et nuit pour elle. Alors j'ai décidé de donner à l'équipe et au personnel l'opportunité de continuer. "

Glock courra en DTM cette saison et a déjà reconnu qu'il avait "faim de bons résultats" après avoir passé trois années à l'arrière de la grille au volant d'une modeste Marussia, mais il est évident que son plan était de poursuivre sa carrière en Formule 1. Reviendra-t-il un jour ? "Il faudra attendre et voir comment l'avenir se déroule", a-t-il répondu. "Je suis toujours ouvert à cette possibilité, mais pour le moment je me concentre entièrement sur mon engagement envers BMW (en DTM). Je ne pense pas à ce qu'il pourrait se passer en 2014 ou 2015."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff