• Finalement 11e

Marussia accuse le coup

ESPN Staff
26 novembre 2012 « Maldonado attend la réponse | Bianchi va découvrir Yeongam »

Le patron de l'équipe Marussia, John Booth, pouvait être déçu d'avoir laissé filer la très rémunératrice 10e place du championnat, à quelques tours de la fin de la saison.

La déception de l'équipe Marussia, dimanche, n'avait d'égale que la joie qui régnait dans le clan Caterham. En dépassant Charles Pic à quelques tours de l'arrivée du Grand Prix du Brésil, Vitaly Petrov s'emparait non seulement de la 11e place de la course mais offrait aussi, au bénéfice de ce résultat à la porte des points, la 10e place des Constructeurs à Caterham, la prochaine écuries de Pic.

"La 10e place nous a échappé après une longue, très longue bataille. Évidemment, le mot déception n'est pas assez fort pour décrire ce que nous ressentons. Nous avons pris toutes les bonnes décisions et notre stratégie a fonctionné à la perfection, mais au final nous nous inclinons en raison de facteurs qui étaient hors de notre contrôle", a déclaré Booth alors que son équipe va perdre l'importante manne des retombées des droits TV, répartie seulement entre les dix premières équipes.

Partis en retard

"Comme tout le monde le sait, nous avons vécu un début de saison difficile et nous n'avons pas pu effectuer nos essais d'avant-saison correctement. Nous sommes tout de même parvenus à nous installer à la 10e place après les cinq premières courses avant que cette place nous échappe à Monaco. Mais en milieu de saison, nous nous sommes ressaisis et notre développement a porté ses fruits à Silverstone avec la première mise en piste des pièces qui avaient été testées en soufflerie. À partir de ce moment-là, nous n'avons pas cessé de progresser en faisant de petits et grands pas en avant."

"Beaucoup de choses ont été écrites sur la manière dont nous avons comblé l'écart avec Caterham mais en même temps, nous avons comblé aussi l'écart qui existait entre les écuries de milieu de tableau et nous. Un exemple : en Australie la différence entre notre propre meilleur tour et celui du vainqueur était de 4,5 %, alors qu'en fin de saison cet écart était réduit à 2,5 %. Et encore nous ne possédions pas le SREC (Système de récupération de l'énergie cinétique). Alors si on réfléchit de manière globale, cette saison aura été plus encourageante qu'il n'y paraît."

Marussia n'a pas encore annoncé officiellement le nom du remplaçant de Charles Pic. Max Chilton est pour l'instant le grand favori. Le pilote anglais a déclaré qu'il avait réuni le budget suffisant pour succéder à Pic. Luiz Razia est un autre prétendant. L'ancienne écurie Virgin pourrait donc engager un quatrième rookie en quatre saisons aux côtés de l'expérimenté Timo Glock.

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff