Jules Bianchi  France

driver portrait
Championnat du monde 2014
# Grand Prix Circuit Date Car Pos Pts Qual FL
1 Australie Albert Park 16 March Marussia (MR03) - 18
2 Malaisie Sepang 30 March Marussia (MR03) - 18
3 Bahreïn Bahreïn 6 April Marussia (MR03) 16 19
4 Chine Shanghai 20 April Marussia (MR03) 17 19
5 Espagne Catalogne 11 May Marussia (MR03) 18 18
6 Monaco Monaco 25 May Marussia (MR03) 9 2 21
7 Canada Gilles Villeneuve 8 June Marussia (MR03) - 19
8 Autriche Spielberg 22 June Marussia (MR03) 15 18
9 Grande-Bretagne Silverstone 6 July Marussia (MR03) 14 12
10 Allemagne Hockenheim 20 July Marussia (MR03) 15 17
11 Hongrie Hungaroring 27 July Marussia (MR03) 15 15
12 Belgique Spa 24 August Marussia (MR03) 18 16
13 Italie Monza 7 September Marussia (MR03) 18 19
14 Singapour Singapour 21 September Marussia (MR03) - 19
Statistiques par année
Année Voiture Race Démar Vic Pod Class Meill Pole Front Meill Tour CdC Pts Pos
2013 Marussia 19 19 0 0 16 13 0 0 15 0 0 0 -
2014 Marussia 13 13 0 0 10 9 0 0 12 0 0 2 16*
Total 32 32 0 0 26 9 0 0 12 0 0 2
Course Circuit Date
Première Grand Prix d'Australie Albert Park 17 mars 2013 Résultats
Dernière Grand Prix d'Italie Monza 7 septembre 2014 Résultats
Fiche

Jules Bianchi (neveu de Lucien Bianchi, gagnant des 24 Heures du Mans 1968 et participant de 19 Grands Prix avec une présence sur le podium), s'est installé dans un kart à trois ans et courrait lorsqu'il en avait cinq. En 2003, à 13 ans, il rejoignait Maranello Karting avant de faire ses débuts en monoplace quatre années plus tard. Il remportait le championnat français de Formula Renault 2.0 dès sa première saison.

Sa carrière étant gérée par Nicolas Todt (fils de Jean Todt), Bianchi est monté en F3 Euro Series en 2008 où il a terminé 3e ; il triomphait l'année suivante avec neuf victoires à son nom. Suite à cet accomplissement, Ferrari lui a offert un test ; il devenait ensuite le premier élève de la nouvelle Ferrari Driver Academy.

Le championnat GP2 était donc la prochaine étape logique ; Bianchi a complété la saison 2010 en figurant à la 3e place du classement des pilotes avec 52 points. Il n'a fait qu'un point de mieux en 2011, mais cela suffisait pour voir le Français faire son entrée en Formule 1 en 2012 comme pilote de réserve chez Force India.

Après avoir impressionné l'équipe lors de multiples présences en piste pendant les essais libres du vendredi, l'hiver 2012-2013 a été un long combat pour l'obtention d'un poste de titulaire avec Force India. Lors du dernier bloc d'essais de pré-saison, Adrian Sutil a remporté le volant.

Mais le lendemain, chez Marussia, Luiz Razia voyait son contrat résilié suite au défaut de ses sponsors. Bianchi a été immédiatement titularisé par cette équipe, il sera enfin sur les grilles de départ en 2013. La natif de Nice aura vécu toutes sortes d'émotions de dernière minute avant d'y parvenir, mais son objectif est atteint.

Il réalise un excellent début de saison 2013, il a vite assimilé les requis de la Formule 1 ainsi que les réglages de sa modeste Marussia. Les rumeurs s'emballent et le voient déjà chez Ferrari (pour remplacer Massa) ou chez Sauber. C'est lui, qui ne s'attendait pas à être en piste, qui a offert la 10e place chez les constructeurs à son équipe grâce à sa 13e place en Malaisie.

Bianchi a été prolongé au début du mois d'octobre. Il entamera donc une deuxième saison avec Marussia en 2014.

Haut de la pageHaut

Magazines récents

Haut de la pageHaut

Dernières photos

19 septembre 2014

Jules Bianchi attaque la bordure

5 septembre 2014

Jules Bianchi à la sortie de la première chicane

9 juillet 2014

Jules Bianchi dans une combinaison Ferrari

     

Voir la liste complète des photos

Haut de la pageHaut