Course

16:03 Tout le monde est en piste. C'est parti.

16:02 D'après Lotus, la pluie arrivera par le virage 1. Ferrari indique à Massa qu'il ne pleut plus.

16:00 C'est parti pour le tour de chauffe pour tous les pilotes. Tout le monde est parti sauf une HRT. Elle partira en dernière position mais cela ne change pas grand-chose.

15:58 Pas d'annonce de la direction de course sur un éventuel départ de la voiture de sécurité. Celle-ci est partie faire un tour de reconnaissance. Verdit dans un instant. Mais la pluie est très faible pour le moment.

15:55 Départ du tour d'installation dans 5 minutes. La gestion des pneus va évidemment jouer un rôle prépondérant dans cette course, qui plus est sous la pluie. Intermédiaires, pluie ou secs, il y a eu beaucoup de réflexion dans les écuries ces dernières minutes.

15:50 La pluie semble s'être arrêtée sur Sepang. Mais il y a de fortes chances que les pilotes partent derrière la voiture de sécurité. Il y a deux ans, sur ce même circuit, la course avait été neutralisée deux heures en raison du déluge.

15:45 Un mot sur la météo, évidemment l'une des clés de la course. Car autant la pluie a épargné les essais libres et la qualification, autant elle menace sérieusement cette journée de dimanche en Malaisie. Le ciel est très couvert et cette course s'annonce humide. Les parapluies sont de sortie. Pour le moment, ce ne sont que des gouttes de pluie mais...


Encore une belle perf pour Romain Grosjean. Cette fois, il espère finir la course. © Getty Images

15:40 Si Räikkönen partira 10e, Romain Grosjean s'élancera de la troisième ligne, à la 6e place, au côté de Vettel. Encore une très belle performance pour le Franco-Suisse, une semaine après l'Australie où il était en deuxième ligne. Retrouvez sa déclaration d'avant-course.

15:35 Kimi Räikkönen aurait dû partir de la troisième ligne, en 5e position. Mais le pilote Lotus a été sanctionné de cinq places pour avoir changé de boîte de vitesse.

15:30 Comme en Australie, les deux Red Bull n'ont pas été capables de suivre le rythme des McLaren. Mark Webber partira en 'e position, Sebastian Vettel de la 5e. Mais le double champion du monde a été obligé d'utiliser ses pneus durs lors de la qualification. Lui affirme que sa décision ne faisait pas partie d'une stratégie particulière.

15:20 Derrière les deux McLaren, Michael Schumacher a réussi samedi sa meilleure qualification depuis son retour en F1 en 2010. Le septuple champion du monde partira 3e. Il a évidemment reçu beaucoup de félicitations.

15:15 Comme en Australie la semaine dernière, Lewis Hamilton était intouchable samedi lors des qualifications, il partira avec son coéquipier Jenson Button à ses côtés.

15:00 Bonjour à tous et bienvenue sur ESPNF1 pour le Grand Prix de Malaisie, deuxième manche du championnat 2012. Départ de la course dans une heure, en attendant on va vous faire vivre la pré-course.

Tour 1

Magnifique départ de Grosjean qui passe devant et se positionne en 4e position ! Mais il s'accroche avec Schumacher dans le virage d'après. Tête à queue et arrêt sur la piste. Les deux pilotes ont disparu de la tête. Hamilton 1, Button 2.

Tour 2

Pérez rentre déjà aux stands. Alonso 5e. Vergne 14e qui a gagné 4 places au départ. Pic 19e. Grosjean a rétrogradé à la 20e place. Décidément, pas de chance pour le Franco-Suisse lors des départs.

Tour 3

Hamilton toujours en tête devant Button, les Red Bull suivent aux 3e et 4e places. Di resta aux stands. Rythme très lent sur cette piste humide : 2'05.093 pour le meilleur tour signé Hamilton.

Tour 4

Notons le départ incroyable de Kobayashi parti de la 17e place et qui se retrouve 9e. Massa et Pic aux stands pour chausser les pneus pluie. Beaucoup d'eau sur le circuit. Alonso a grimpé à la 5e place au départ et menace directement Vettel. C'est terminé pour Grosjean ! il est dans les graviers et demande aux commissaires de le pousser. Quelle poisse pour le Franco-Suisse.

Tour 5

Button s'arrête déjà aussi pour changer de pneus. Hamilton lui a une stratégie différente : il reste en piste. Vergne ne s'arrête pas non plus, il est 10e.

Tour 6

Hamilton décide de rentrer. Webber aussi. Retour de Hamilton sur la piste juste devant Button. Les deux monoplaces sont passées très près l'une de l'autre. Pérez 3e mais il s'en est fallu de peu pour que le Mexicain aille tout droit.

Tour 7

Vergne a profité des arrêts pour s'installer en 7e position. Pic est dernier en 23e place. Rappelons l'abandon de Grosjean dès le 4e tour. Schumi impliqué dans l'accrochage de départ pointe à la 15e place. Räikkönen se retrouve 13e. Arrivée de la voiture de sécurité !!!

Tour 8

Il y a eu une incompréhension puisqu'on a même cru que la FIA avait agité le drapeau rouge. Finalement ce n'est que le jaune. Cela s'explique par l'intensification de la pluie. D'autres pilotes ont profité de cette situation notamment Karthikeyan qui se retrouve 10e !

Tour 9

Suspension de la course, à cause de la pluie ! Tous les pilotes vont reprendre leur place sur la grille de départ. Grosse agitation dans les stands. Au moins une demi-heure de suspension en attendant que l'averse passe. Pourtant au vu du ciel, pas vraiment menaçant, on se demande pourquoi une telle décision a été prise. Même si dans certains virages, l'eau s'accumule. Les spectateurs patientent sous les parapluies. Encore un temps d'avance pour McLaren : l'écurie a monté une véritable tente autour des monoplaces pour bénéficier de plus de place pour se protéger. Lotus applique aussi la même méthode. La pluie s'intensifie, la décision semble désormais plus justifiée. A priori, cette averse devrait durer une demi-heure. La commission de course va faire un point tous les quarts d'heure. "Nous ne prévoyons pas cette pluie s'arrête de si tôt", indique Force India. La plupart des pilotes ont quitté leur monoplace, Jean-Éric Vergne a préféré rester concentré dans son cockpit. Il vient d'en sortir et discute avec ses ingénieurs. La voiture de sécurité est de nouveau en piste, la pluie a largement baissé d'intensité, voire même stoppé. La direction annonce que la course va reprendre (derrière la voiture de sécurité) à 17h15 (heure locale), 11h15 en France, avec obligation de chausser les pneus pluie. Les pilotes se préparent à repartir. La pluie ne s'est pas complètement arrêtée mais les conditions ne sont plus les même que lors de la suspension. Nouveau départ dans 5 minutes ! On indique à Rosberg qu'il sera possible de chausser des pneus intermédiaires dès que possible. Tout le monde est en place. Départ dans une minute.

Pour répondre à Morb qui nous a contactés par mail (Fr_f1comms@espnf1.com), malheureusement, Romain Grosjean ne peut être réintégré à la course. Le Français a abandonné et sa voiture n'a pas regagné le stand. Elle est immobilisée en bord de piste jusqu'à la fin de la course.

Autre question d'un internaute : en cas d'arrêt définitif du GP de Malaisie, y aura-t-il des points de distribués suivant le classement à l'arrêt de la course ? Selon le règlement de la FIA, il faut que le leader parcoure 75% de la course pour que la totalité des points soit attribuée. Ici, en Malaisie, il faudrait parcourir 42 tours pour atteindre ce taux de 75%. On en est loin. Pour le moment, en l'état actuel des choses, seule la moitié des points serait attribuée.

Pour répondre à Philippe Menu, qui nous demande par mail (Fr_f1comms@espnf1.com) si les pilotes refont le plein d'essence, non, il n'y a plus de ravitaillement en carburant en F1 maintenant depuis plus de deux saisons. En revanche, les pneumatiques sont changés. Rappelons aussi que les pilotes sont partis avec le plein. Ils n'auraient aucun avantage à alourdir leur voiture en remettant de l'essence.

Tour 10

C'est reparti pour la voiture de sécurité et tous les pilotes dans la foulée après 45 minutes de suspension. Un mur d'eau se dresse devant chaque pilote. Espérons juste que le safety car laisse partir les monoplaces rapidement.

Tour 11

Il pleut encore 15 minutes faiblement avant de s'arrêter selon les prévisions. "Continue à mettre en température les pneus arrière", demande McLaren à Button. Pénalité en prévision pour De la Rosa sur HRT qui a laissé un mécanicien intervenir sur sa voiture moins de 3 minutes avant le départ. Pour répondre à Michel Francœur, oui, la règle des 4 heures est en vigueur. Mais on ne devrait pas aller jusque là puisque la nuit tombera avant 20 heures sur Sepang.

Tour 12

Toujours la voiture de sécurité aux avants-postes ! Dans les stands, on se prépare à accueillir les monoplaces pour changer de pneus. Pendant ce temps, Romain Grosjean observe la couse, la mine triste. On le serait à moins à sa place après ce deuxième abandon en deux courses.

Tour 13

Dernier tour pour la voiture de sécurité, la direction de course vient de l'annoncer ! Le GP va pouvoir reprendre ses droits. On sent l'impatience chez les pilotes. Elle rentre enfin.

Tour 14

Button tente un coup tout de suite en rentrant aux stands. Alonso met la pression sur Webber et ça passe. Webber en difficulté. Massa passe Vergne, toujours 7e. di Resta, Hülk et Maldonado se livrent une belle bataille. Schumi va rentrer pour chausser les intermédiaires, Hamilton aussi.

Tour 15

Cela profite à Pérez qui passe en tête. Hamilton perd du temps aux stands : il a calé. Virtuellement, Alonso est 1er. Accrochage pour Button contre une HRT : aileron arraché !

Tour 16

Pérez, Vettel et Vergne rentrent à leur tour. Button aussi pour réparer sa monoplace endommagée. Vergne ressort 9e. Räikkönen 6e mais surtout Alonso en tête. Incroyable au vu du début de saison de Ferrari.

Tour 17

Räikkönen met la pression sur Vettel pour lui chiper la 5e place. Pérez tient bon à la 2e place et soutient le rythme des meilleurs.

Tour 18

Alonso en tête : 2.4 d'avance sur Pérez, 6.3 sur Hamilton, 8.1 sur Rosberg, 11.9 sur Vettel, 13.2 sur Räikkönen. Vergne est 10e à 17.4, c'est bien ce que fait le Français, il est pour le moment dans les points.

Tour 19

Button est 20e à 42.1 suite à son accrochage : commence pour lui une course de la remontée. il vient de signer le meilleur tour en piste en 2'00.936. Vergne tente un dépassement sur di Resta. Mais ce n'est pas passé.

Tour 20

Vergne va goûter les côtés de la piste mais rien de grave. Il faut juste que le Français soit patient pour doubler di Resta. Réaction de Grosjean à la suite de son abandon : "J'ai pris un départ fantastique mais malheureusement Michael Schumacher m'a touché au quatrième virage et nous sommes partis en tête-à-queue. À partir de ce moment-là, la course était finie. Ensuite, j'ai eu un énorme aquaplanage dans le virage cinq et je ne pouvais rien faire."

Tour 21

Hamilton parle beaucoup avec son team, il se demande comment il ne rattrape pas Pérez. Mais le Mexicain résiste superbement pour le moment sur sa Sauber. Räikkönen tente encore de dépasser Vettel. Le Finlandais est chaud comme la braise !

Tour 22

Meilleur temps dans le secteur 2 pour Pérez ! Il refait petit à petit son retard sur Alonso. Encore des soucis au contraire pour Button. Le vainqueur en Australie ne connaît pas la même réussite ici.

Tour 23

Alonso 4.4 d'avance sur Pérez, 11.5 sur Hamilton, 18.1 sur Rosberg, 18.7 sur Vettel, 19.7 sur Räikkönen. Vergne toujours 10e à 28.7, Pic 21e à 69.4. Dépassement de Vettel sur Rosberg. Meilleur tour en course pour Alonso en 2'00.723

Tour 24

Räikkönen passe à son tour Rosberg pour se lancer à la poursuite de Vettel. On vient d'indiquer à Glock de ménager ses pneus car la pluie pourrait revenir. "Petites gouttes de pluie", confirme Ferrari à Alonso. Cela ne l'empêche pas d'améliorer son temps : 2'00.416

Tour 25

Webber chasse Rosberg et le passe ! L'Allemand est à l'agonie avec ses pneus. Button aux stands pour une vraie galère. Senna passe Schumi, les Mercedes ne sont pas bien.

Tour 26

Meilleur temps pour Pérez : 2'00.139 qui prend ses distances avec Hamilton. Massa rattrape Rosberg.

Tour 27

Mais faute du Brésilien qui se retrouve sous la menace de Vergne. Belle passe d'arme entre les deux pilotes et le Français finit par doubler. Il se hisse en 8e position.

Tour 28

Meilleur tour pour Button qui explose le chrono : 1'58.329. Mais le Britannique est toujours très loin (19e). Senna réalise un festival et une incroyable remontée : il est 9e. Massa rentre aux stands pour changer de pneus. Pérez toujours 2e et un seul arrêt aux stands.

Tour 29

Moins d'une heure de course encore. Alonso 7.7 d'avance sur Pérez. 14.8 sur Hamilton, 23.1 sur Vettel. Button continue d'améliorer : 1'58.091. Vergne est à 40.1 d'Alonso.

Tour 30

Mercedes propose à Schumi de chausser des médiums. Le Kaiser est seulement 11e pour le moment. Rappelons qu'il est parti 3e sur la grille. Il vient de se faire doubler par Kobayashi.

Tour 31

Alonso meilleur chrono : 1'58.052. course superbe de l'Espagnol ! Webber et Räikkönen bataillent pour la 5e place. Le Finlandais résiste.

Tour 32

Pérez meilleur tour en course : 1'57.647. Sensationnelle performance du Mexicain. Mais il ne s'est arrêté qu'une fois... Un temps que vient d'améliorer son coéquipier Kobayashi en 1'57.450. Les Sauber réalisent un GP de folie.

Tour 33

Pérez revient sur Alonso en signant encore le meilleur chrono mais la pluie arrive. Ce n'est pas bon pour ses pneus. 6.7 de retard pour le moment. Et près de 10 secondes d'avance sur Hamilton 3e.

Tour 34

Si la pluie arrive, tous les pilotes vont rentrer aux stands. Cela augure une course encore très incertaine. 1'56.270 pour Pérez qui enchaîne les meilleurs chronos. Pendant ce temps, Massa végète à la 16e place à 71.3 de son coéquipier Alonso...

Tour 35

Vergne toujours 8e, à 45.3 de la tête. Mais il est sous la menace de Senna. 1'56.912 c'est le meilleur chrono du Français de Toro Rosso. Button tente de passer Massa, lequel est sous la pression de Ricciardo. Mais le Brésilien résiste et veut montrer qu'il peut rivaliser.

Tour 36

1'55.054 pour Pérez qui continue de réduire l'écart sur Alonso. Moins de 5 secondes de retard... Massa est dépassé par Ricciardo et devient 18e !

Tour 37

Pérez revient à 4 sec d'Alonso. Il l'a dans le viseur, quelle fin de course passionnante en perspective. Serait-en train d'assister à une énorme surprise ? Mais attention il y a encore le facteur pluie à gérer. Vergne meilleur temps dans le secteur 1 ! Alonso réagit en 1'54.720.

Tour 38

Mais Pérez supplante de nouveau l'Espagnol sur la feuille des temps : 1'54.018 ! 2.6 de retard au dernier pointage. Et Vergne qui réalise un super temps : 1'54.667. Ricciardo rentre pour chausser des secs. C'est un gros pari !

Tour 39

Pérez reprend encore 6 dixièmes sur Alonso. Il va plus vite d'une seconde au tour que Hamilton. Le pilote de la Ferrari Academy réalise un truc ce dimanche en Malaisie.

Tour 40

Alonso parmi les retardataires mais il s'en sort. Gros pari aussi pour Webber qui repart avec des durs. Pérez est à moins d'une seconde d'Alonso, il peut utiliser le DRS. Mais l'Espagnol décide de rentrer aux stands.

Tour 41

Pneus slicks pour Alonso. Pérez reste en piste et prend donc la tête. Vergne passe à son tour par les stands. Il reste 15 tours dans ce GP. Alonso est à 2.5 de Pérez, qui décide à son tour de rentrer.

Tour 42

Hamilton aussi aux stands. Pérez repart mais Alonso l'a donc repassé. Meilleur chrono pour Webber : 1'45.975. Mais Maldonado fait mieux de 2 sec : 1'43.967 ! Le Vénézuélien est seulement 11e.

Tour 43

Vergne toujours 8e. Pérez est à 7 sec d'Alonso. L'Espagnol a réussi un grand coup avec le changement de pneus.

Tour 44

Un point sur le classement : Alonso en tête devant Pérez à 7.1, Hamilton à 18.9, Vettel à 21.2, Webber à 24.8, Räikkönen à 36.2. Pérez 1.2 plus rapide en piste qu'Alonso.

Tour 45

Le Mexicain est déchaîné. "Tu es très rapide Checo", lui dit son équipe Sauber. Meilleur chrono en 1'42.758.

Tour 46

Vettel meilleur tour en piste en 1'42.529 supplanté par Webber en 1'42.230. Les Red Bull se réveillent mais sans doute trop tard. Ils sont 4e et 5e pour le moment mais à près de 20 sec.

Tour 47

Sergio Pérez, 22 ans, il faudra retenir ce nom car le Mexicain peut être le futur vainqueur tellement il laisse une impression incroyable. Moins de 2 sec de retard sur Alonso. Vergne est toujours dans les points (9e)

Tour 48

Souci pour Vettel : crevaison ! Collision avec une HRT, décidément très impliquée dans cette course. Le champion du monde doit repasser par les stands et va perdre du temps. Il repart à la 11e place.

Tour 49

Pérez meilleur tour en course, il a Alonso juste devant lui et peut donc de nouveau utiliser son DRS. "Alonso est en tendres", lui indique Sauber. Pérez est en durs lui. Ce qui signifie que se pneus vont mieux résister.

Tour 50

Le public est debout, personne ne veut rater l'éventuel dépassement de Pérez sur Alonso. Mais le Mexicain a un sérieux client devant lui. Aïe, Pérez a perdu du temps.

Tour 51

Sortie de route pour Pérez ! Il a failli aller tout droit et s'est rattrapé au dernier moment pour reprendre la piste. 5 sec de retard désormais. Le team Sauber se prend la tête à deux mains. Les espoirs de victoire sont sans doute terminés à 5 tours de la fin.

Tour 52

Räikkönen meilleur tour en course : 1'41.040. Vergne toujours accroché à la 8e place. Menacé par Hülkenberg. Senna 6e

Tour 53

Vettel seulement 12e après sa crevaison tout à l'heure. Schumi 11e, Rosberg 15e. Les Allemands sont à la peine.

Tour 54

Trois tours encore pour Alonso qui file vers une victoire à laquelle personne ne s'attendait ! Son dernier succès date de cet été à Silverstone pour le GP de Grande-Bretagne. Pérez revient à 3 sec mais impossibles à récupérer, à moins d'un souci technique.

Tour 55

Problème moteur pour Maldonado qui doit rentrer et abandonner. Grosse déception pour le Vénézuélien qui était dans les points. Cela profite à Schumacher.

Tour 56

Vergne résiste à Hülkenberg mais attention de ne pas commettre la même erreur que la semaine dernière en Australie. Dernier tour pour Alonso qui va aller chercher une victoire inespérée, la 28e de sa carrière. Il va s'emparer de la tête du classement. Et dire qu'on parle d'une nouvelle Ferrari en préparation ! C'est terminé, Alonso passe la ligne. Pérez termine sur ses talons, quel GP pour le Mexicain, Sauber est aux anges. Vergne décroche la 8e place et donc ses premiers points cette saison. Super performance du Français. Alonso savoure et imite les catagnettes dans sa monoplace. Vettel seulement 11e, le double champion du monde est aux abois, Button 13e. Quel GP en tout cas et quel début de saison. Merci à tous de nous avoir suivis, restez avec nous pour le compte-rendu et les réactions. Bon dimanche !