• Propriétaire

Lopez tient à Lotus

ESPN Staff
9 janvier 2013 « Marko admire les efforts de Newey | Bianchi va découvrir Yeongam »
Comme toutes les équipes, Lotus compte sur l'appui de ses partenaires commerciaux
© Sutton Images
Agrandir

Gérard Lopez, président de Genii Capital, la société qui détient l'écurie Lotus, n'a pas l'intention de se départir de son investissement. Même s'il est ouvert à l'idée d'avoir un partenaire, pas question de céder le contrôle.

L'homme d'affaires luxembourgeois, par l'entremise de son entreprise d'investissements, a fait l'acquisition de l'écurie (alors nommée Renault) à la fin de la saison 2009 en achetant la majorité des parts détenues par le constructeur français. Plus tard, la totalité des actions devenaient la propriété de Genii Capital.

Pour Lopez, non seulement l'équipe est devenue plus compétitive, mais elle offre également d'excellentes opportunités pour diversifier les intérêts commerciaux de sa société. Par conséquent, il n'est pas intéressé à vendre Lotus, bien qu'il soit disposé à considérer l'arrivée d'un investisseur minoritaire si les conditions sont bonnes.

Valeur reconnue

"Je n'ai jamais voulu vendre l'équipe car pour moi, et pour Genii Capital, la F1 est une très bonne plate-forme pour développer les affaires", a-t-il expliqué à la Gazzetta dello Sport. "Avec nos sponsors, nous ne parlons pas seulement des logos apposés sur la voiture mais aussi d'opportunités commerciales plus larges."

Et l'écurie Lotus, 4e du championnat des constructeurs en 2012, espère que ses ententes commerciales avec de grandes marques mondiales aideront à la propulser encore plus haut dans la hiérarchie. Pour cela, il faudra battre des rivales telles Red Bull, Ferrari et McLaren, le top 3 de l'an dernier.

"Nous sommes près des écuries de pointe", s'est félicité Lopez, qui sent que son équipe est sur la bonne voie. "Nous sommes financés par Microsoft, Unilever et Coca-Cola. C'est une reconnaissance de notre valeur."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff