• GP du Brésil - Lotus

Interlagos plaît à Grosjean

ESPN Staff
20 novembre 2012 « Räikkönen, bons souvenirs d'Interlagos | Bianchi va découvrir Yeongam »

Si Romain Grosjean regrette son tête-à-queue à Austin, lors du Grand Prix des États-Unis, il est plutôt fier de sa manœuvre de dépassement sur deux champions du monde et de sa 7e place à l'arrivée. Prochaine étape, le circuit d'Interlagos et la grande finale au Brésil ce week-end.

Son GP des États-Unis : "C'était assez plaisant de dépasser huit titres mondiaux ! Kimi (Räikkönen) eu une ouverture pour doubler Michael (Schumacher) au virage 11, mais il est sorti large, alors que je me suis trouvé mieux placé. Michael a entraîné Kimi sur la droite, ce qui m'ouvrait le passage sur la gauche. Cela n'a pas été la manœuvre la plus difficile de l'année, mais j'étais au bon endroit au bon moment et on m'a dit qu'elle était du plus bel effet à la télé. La course en elle-même s'est bien passée, en dehors de quelques frustrations derrière une Force India et après mon tête-à-queue au septième tour."

Son tête-à-queue : "Ce n'était pas exactement ce que nous voulions. Après, cela a été dur de remonter le peloton. Mais je savais que c'était possible. Il fallait établir une bonne cadence, mais aussi préserver la voiture, surtout les pneus et éviter de finir sur les jantes ! Cela a marché et je pense que nous avons de nouveau progressé à Austin. J'espère que nous profiterons de l'élan de ces qualifications et de cette course au Brésil."

Changement de boîte de vitesses : "Assez bizarrement, je n'étais pas aussi frustré que cela (d'avoir été pénalisé de cinq places sur la grille). Nous avons bien travaillé et j'ai pu remonter. C'est comme cela. Je me suis simplement concentré sur les qualifications et je me suis appliqué à revenir au niveau que nous avions en début de saison et cela a marché."

Le circuit d'Interlagos au Brésil : "Il est intéressant avec ses montées et ses descentes. Si je devais choisir un endroit spécifique, je dirais le premier virage et le dernier. Ils sont très rapides et comme tout pilote, j'aime cela. C'est un circuit à l'ancienne et c'est donc difficile de choisir un seul élément. Je dirais que tout me plaît. Le temps et l'altitude, nous ne pouvons pas les changer, il nous faut faire avec. Nous allons bien étudier notre stratégie et chercher à être en position de passer les bons pneus au bon moment. Ce qui est bien, c'est que le Brésil est plus proche de notre fuseau horaire habituel. Alors le décalage sera moins dur à absorber lorsque nous rentrerons à la maison."

"C'est un circuit fantastique. Il est très, très agréable et il convient à mon style de pilotage, alors j'ai hâte d'y être. La E20 devrait être à son aise là-bas, elle devrait bien correspondre aux conditions et au circuit. Enfin, je l'espère !"

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff