• Vu de l'objectif - Mark Sutton

Au pays des contrastes

Mark Sutton
31 octobre 2012

Suite au week-end du Grand Prix d'Inde sur le circuit de Buddh, le photographe F1 Mark Sutton présente ses images et anecdotes préférées.

Les grands de Bollywood

© Sutton Images
Agrandir

Plusieurs vedettes de Bollywood se trouvaient dans le paddock de Buddh, alors j'ai tenté d'en photographier le plus possible pour les organisateurs de la course. C'était étrange car il n'y avait peu ou pas de célébrités jeudi, vendredi et samedi, tandis que dimanche ils ont subitement envahi le paddock et la grille de départ. Pour nous, c'était la folie. Il fallait photographier les courses de soutien, la parade des pilotes, les présentations ainsi que les VIP. Anil Kapoor, qui a joué dans Slumdog Millionnaire (le pouilleux millionnaire), était présent dans le centre médias juste avant la course. Je n'ai aucune idée pourquoi il était là, mais j'ai pris plusieurs photos car Kapoor est une grande vedette non seulement à Bollywood mais à Hollywood aussi. J'ai ensuite couru pour me rendre sur la grille de départ. Ces quelques heures avant la course étaient vraiment intenses.

Bonne fête Bernie !

© Sutton Images
Agrandir

Ce fut un moment assez amusant. Je me promenais dans le paddock dimanche matin à la recherche de quelque chose d'intéressant. J'ai appris que Bernie (Ecclestone) était en route, alors je me suis tenu près de l'entrée pour saisir quelques images, sachant que c'était son 82e anniversaire. Quelques instants après son arrivée, Vicky Chandhok (président de la fédération indienne de sport automobile) est apparu et a déposé un chapeau sur la tête d'Ecclestone, qui a immédiatement joué le jeu avec un air qui demandait 'Et puis, ça me va?'. On aurait dit un prince indien. J'étais content d'être là pour photographier la scène. C'était amusant et de plus, c'est très rare de voir Bernie porter quoi que ce soit sur sa chevelure blanche.

La promenade de Hamilton

© Sutton Images
Agrandir

Ce moment fut très bizarre. C'est survenu pendant les essais libres du vendredi. Lewis (Hamilton) semblait s'ennuyer, il a décidé de quitter le garage McLaren pour prendre une marche dans la voie des stands et jeter un coup d'œil sur d'autres équipes. Il s'est arrêté pour regarder Mark Webber quitter le garage Red Bull. Les photographes l'ont alors suivi jusqu'à son retour chez McLaren où il a disparu pendant une minute, pour ensuite revenir avec un parapluie à la main. Pourtant, les conditions n'étaient pas pluvieuses. Il s'est servi du parapluie comme bouclier pour éviter qu'on le prenne en photo, ce qui était surprenant car les parapluies sont interdits dans la voie des stands. Ils sont considérés dangereux et on ne peut les utiliser même en cas de pluie. Mais surtout, s'il ne voulait pas être pris en photo, pourquoi ne pas l'avoir dit, tout simplement ? Cela ne nous dérange pas, il peut nous le dire s'il se sent coincé. Nous sommes des gens normaux, mais il donne l'impression d'être au-dessus de nous. En ce qui nous concerne, la voie des stands est notre lieu de travail et le sien est dans le garage. Nous ne pénétrons pas dans le garage, mais s'il est dans la voie des stands nous pouvons le suivre. Alors qu'il revenait vers le garage McLaren, il a rapproché le parapluie de sa tête ; je me suis dit tant pis, j'ai placé mon appareil près du sol pour prendre l'image ci-dessus. Les photographes ont ri de cette situation, mais cela a néanmoins lancé un signal négatif à notre égard ; c'est dommage car nous n'avons rien fait de mal.

Seulement en Inde

© Sutton Images
Agrandir

Cette image souligne clairement les contrastes que l'on peut voir en Inde. Il s'agit peut-être d'un des plus vieux tracteurs au monde, et il roule devant une Red Bull sophistiquée qui doit valoir 5 millions $. Le tracteur vaut peut-être 5 $ à la ferraille ! C'est la réalité là-bas, des gens vivent dans la pauvreté alors qu'ils sont voisins de ce circuit qui accueille un cirque multimillionnaire. Je pense que ce tracteur était là pour assister dans des réparations en bordure de piste. C'était tout un contraste avec la monoplace F1 en arrière-scène.

Une petite poussée

© Sutton Images
Agrandir

Alors que je me dirigeais vers le podium après la course, j'ai vu la voiture de Mark (Webber) en train de pousser celle de Seb (Vettel). Pendant la conférence de presse, Vettel a expliqué qu'il avait éteint son moteur trop tôt car il pensait que le Parc fermé était situé à l'autre bout de la voie des stands. Mark était alors derrière lui et il l'a poussé jusqu'au bon endroit. Sur le moment j'ai pensé qu'il pouvait y avoir une histoire plus importante derrière cela, alors j'ai photographié la scène, mais il ne s'agissait que d'une simple erreur.

Départ dans le smog

© Sutton Images
Agrandir

Alors que je vous raconte ces anecdotes, je suis sous le soleil d'Abou Dabi ; quel contraste avec toute la fumée, le smog et la poussière en Inde. Pendant le week-end de la course, plusieurs fermiers brûlaient du bois à proximité et le smog a entouré le circuit. Ils avaient fait la même chose l'an dernier pour protester. Il y a ce brouillard permanent qui ruine les photos ; vous l'avez probablement remarqué à la télé également. De plus, la tribune principale projette de l'ombre sur la grille de départ, alors vous avez du smog, de la poussière et de l'ombre. C'est assez difficile de créer une belle image dans ces conditions ; c'est dommage car il y a beaucoup d'action dans le premier virage.

Mark Sutton est photographe F1 | www.suttonimages.com/ | www.gpweek.com | Mark sur Twitter

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff