• Reprise

HRT dans le dur en vue de 2013

ESPN Staff
17 novembre 2012 « Horner : Vettel le "remarquable" | Bianchi va découvrir Yeongam »

Thesan Capital, le propriétaire qui souhaite revendre HRT, n'y consacre plus que le strict nécessaire. La survie de l'équipe est menacée.

Sous couvert d'anonymat, dans la presse espagnole, plusieurs employés de HRT confirment qu'à deux courses de la fin de la saison, les vivres sont quasiment coupés pour l'équipe, son propriétaire ayant décidé que la formation rachetée en juillet 2011 ne pourrait plus être rentable. Il cherche donc à se débarrasser de l'équipe ou la mettre en liquidation.

Reverra-t-on une HRT sur une grille de départ ? La question se pose vraiment depuis hier. Non seulement Narain Karthikeyan et Pedro de la Rosa peuvent se faire du souci dans l'immédiat en ce qui concerne la règle des 107% lors des qualifications aux États-Unis et au Brésil, mais l'avenir, que ce soit à court ou à long terme, n'est plus assuré pour l'équipe qui devait porter haut l'étendard de l'Espagne.

Intérêt qatari

Selon des témoignages recueillis par le journal Marca, le siège de HRT à Madrid s'est vidé de tout son mobilier et de ses ordinateurs. La rumeur des 32 licenciements depuis que Thesan a annoncé mettre en vente son écurie a été confirmée. "Thesan nous a dit de ne rien dire mais ce n'est pas possible, il faut que les gens sachent que nous sommes sur le marché du travail", indique l'un des ingénieurs de l'équipe à Austin où l'ambiance, parmi les 60 personnes présentes dans le stand HRT, est pour le moins pesante.

Si l'équipe s'est déplacée aux États-Unis, c'est qu'elle en avait l'obligation contractuelle. Elle fera de même au Brésil, pour conserver sa licence en F1, qui est son actif n°1 à ce jour à faire valoir auprès de potentiels repreneurs. Mais le niveau de performance de la voiture, qui n'était déjà pas bien élevé, est en chute libre.

"Je ne me fais pas de souci pour moi mais plutôt pour le personnel de HRT", soufflait de la Rosa vendredi. Qui peut reprendre cette équipe qui a déjà changé deux fois de propriétaire et de patron en moins de trois ans ? D'après des témoignages au sein de l'ex-Hispania, on est passé très proche d'une vente, il y a quelques jours, à des investisseurs qataris. "Ça devait se signer dans la semaine du Grand Prix d'Abou Dabi", indique l'une des sources de Marca. L'affaire a avorté et Thesan a décidé d'arrêter les frais. Il ne pourrait y avoir que 22 voitures sur la grille de départ l'année prochaine, ou dès dimanche.

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff