• Candidats

Force India doit faire un choix

ESPN Staff
1 février 2013 « Domenicali veut réussir tout de suite | Bianchi va découvrir Yeongam »

Bob Fernley, le vice-directeur de l'écurie Force India, affirme que le choix portant sur le futur coéquipier de Paul di Resta ne sera pas fondé sur des considérations monétaires ni politiques, mais bien sur les ambitions de l'équipe.

Adrian Sutil et l'actuel pilote de réserve Jules Bianchi seraient les plus sérieux candidats pour le poste de titulaire toujours disponible. L'Allemand apporterait son expérience et sa familiarité de l'équipe, tandis que la présence du Français, membre de l'académie de formation de Ferrari, pourrait faciliter l'obtention d'un futur contrat de motorisation à partir de 2014 si l'équipe met fin à son entente avec Mercedes.

Fernley a reconnu que ces deux pilotes sont effectivement sur la liste, mais que d'autres candidats postulent pour le poste convoité. Aucune décision ne sera prise avant la deuxième séance d'essais de pré-saison (19-22 février à Barcelone). "Jules est un candidat important, Adrian aussi et quelques autres également", a-t-il dit.

"La décision que nous prendrons sera prise dans l'intérêt de l'équipe. Cela ne signifie pas nécessairement qu'il doit y avoir une exigence financière, en fait c'est très peu probable", a expliqué le n°2 de Force India. "Ce que nous tentons de faire, c'est de nous assurer que nos programmes progressent dans la bonne direction. Nous devrions être en mesure de tout mettre en place au cours de la prochaine semaine."

Surpris par Hülkenberg

"La direction que nous voulons prendre pour 2014 est une considération, mais ce n'est qu'une partie de l'équation. Nous tentons de tout équilibrer mais ce n'est qu'une facette parmi d'autres. Ce serait trop simpliste de dire que (notre décision) est basée sur le moteur car ce n'est pas du tout le cas. Nous avons toujours eu ces histoires à l'effet que l'arrivée de Paul était liée à (ses liens précédents avec) Mercedes mais c'est de la foutaise. Il n'y a aucun lien entre Paul et Mercedes. Il y a un lien important entre Jules et Ferrari bien sûr, mais ce n'est pas pertinent."

Fernley a révélé que le départ de Nico Hülkenberg, parti rejoindre l'écurie Sauber, a été un petit choc pour Force India ; l'équipe ne s'attendait pas à devoir le remplacer si tôt, après une seule année comme titulaire : "Les candidats que nous considérons sont de très, très grande qualité, mais nous ne pensions pas voir Nico partir. Cela a été une surprise pour nous."

"Je dirais que nous n'étions pas prêts à voir Jules passer à la prochaine étape (devenir titulaire)", a-t-il élaboré. "Nous pensions attendre plus longtemps. Ce n'est pas une remise en question de ses habiletés, car de toute évidence Jules est un pilote de première classe, mais le départ de Nico nous a sortis de notre zone de confort en termes des projets que nous avions pour l'avenir."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff