• Explications

L'absence de brevets en F1

ESPNF1 Staff
13 janvier 2012 « Emanuele Pirro nommé commissaire | Bianchi va découvrir Yeongam »
Adrian Newey, le directeur technique de Red Bull, scrute les détails de la Ferrari
© Sutton Images
Agrandir

Les articles concernant le système d'ajustement automatique de la garde au sol développé par Lotus fait parler. C'est pourtant loin d'être la première innovation en F1. Mais pour quelle raison les équipes ne déposent pas de brevets pour protéger le fruit de leurs efforts ?

C'est connu, en Formule 1 tous les ingénieurs observent de très près les innovations des autres. Et lorsque les performances d'une écurie augmentent grâce à un nouveau mécanisme ou système, l'inévitable course à la copie est rapidement enclenchée au sein des autres. Pourtant, aucune équipe ne cherche à empêcher légalement ses rivales de copier ses idées et son investissement.

Sur le blogue du journaliste James Allen, un ingénieur senior - ayant préféré demeurer anonyme - a fourni quelques explications.

Risque assumé

"La raison pourquoi il n'y a pas de brevets en F1 est très simple", a-t-il dit. "Si une équipe dépose un brevet, son avantage est alors protégé contre les autres équipes. Par conséquent, en passant par le Groupe de travail technique de la FIA, les autres équipes vont simplement voter pour que cette innovation soit interdite à la fin de la saison."

Face à cette possibilité plutôt certaine, il vaut mieux ne pas déposer de brevet et espérer que les copies ne seront pas supérieures à l'original. Il est préférable d'assumer le risque et, si tout va bien, continuer de profiter du nouveau système pour les années à suivre : "En laissant son nouveau design libre, l'équipe peut parier que son travail de développement sera meilleur que celui des autres équipes."

L'ingénieur anonyme a rappelé que plusieurs innovations technologiques devenues courantes en F1 "auraient été éliminées si les équipes avaient déposé des brevets."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff