• Jerez

Plus de journalistes, moins de public

ESPN Staff
7 février 2013 « Pérez rapidement convaincu | Bianchi va découvrir Yeongam »

À mi-chemin des premiers essais de pré-saison, les premiers enseignements pour Jerez : les présentations d'équipes davantage de médias mais l'absence de Fernando Alonso se fait ressentir en tribunes.

Surprenant son monde il y a quelques jours, le pilote Ferrari a décidé d'aller se ressourcer à Dubaï plutôt que de grimper dans la F138, laissant ce soin à Felipe Massa et à son compatriote Pedro de la Rosa, fraîchement engagé comme pilote d'essais.

Un pays en crise

Conséquence de cette absence, la grande tribune de Jerez, qui a vibré au son de sept GP de F1 entre 1986 et 1997, sonnait creux mardi et mercredi. L'attaché de presse du circuit, Raul Zarzuela, n'a pas caché à Globo que "l'absence d'Alonso a retenu les spectateurs dans un pays en crise avec un billet à 10 € pour la journée".

En contrepartie, l'affluence des médias a progressé par rapport à l'année dernière. Autour de l'équipe d'ESPNF1 qui est sur place, il y aurait 25 à 30% de journalistes en plus. Le nombre d'accrédités atteindrait 300. "Nous avons mis en place une structure similaire à celle qui pourrait exister pour un Grand Prix", affirme Zarzuela. L'affluence s'explique par le fait que beaucoup d'écuries ont présenté leur voiture à Jerez.

Alors si les fans d'Alonso et de F1 ne suivront pas les deux derniers jours sur le bord de la piste, ils ne manqueront pas d'écrans, de papier et de sons pour se tenir au courant.

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff