• Ferrari

Fry ne comprend toujours pas

ESPN Staff
19 janvier 2013 « Kolles de retour à Silverstone ? | Bianchi va découvrir Yeongam »
Pat Fry sur le muret du stand Ferrari
© Sutton Images
Agrandir

Le directeur technique de l'équipe Ferrari Pat Fry avoue qu'il ne comprend toujours pas pourquoi sa monoplace 2012 était plus performante en course qu'en qualifications l'année dernière.

"Pour nous, c'est un mystère", assure Fry à Auto Motor und Sport. "Il n'y a que vers la mi-saison que nous avons réussi à stabiliser cela. Aujourd'hui encore, je ne sais pas ce que nous perdrions en course si nous essayions d'être plus rapides en qualification. Il y a beaucoup de facteurs en jeu."

Première piste, les pneumatiques et leur dégradation, mais Fry écarte cette hypothèse. "Cela dépendait du type de circuit", affirme-t-il. "C'est cette variable qui faisait souvent notre performance en course alors qu'en qualification nous étions toujours plus ou moins au même niveau."

Ferrari fidèle à sa suspension

Beau joueur, malgré la polémique post-fin de saison sur le dépassement de Jean-Éric Vergne par Sebastian Vettel, Fry rejette aussi l'argument selon lequel Ferrari n'a pas su exploiter les zones grises du règlement, comme le fit Red Bull à plusieurs reprises. "Il y avait quelques petites choses sur les autres voitures qui se trouvaient à la limite, mais illégal est un mot fort", a-t-il commenté.

"Les choses que nous avons souhaité changer, nous les avons changées. La base de la voiture était très bonne. Après que nous avons résolu les problèmes aérodynamiques, la voiture se comportait comme prévu. Elle n'était pas géniale mais elle était bien."

"On nous a dit que l'on était fous avec cette suspension mais si on fait la différence entre le pour et le contre, on voit que ce n'est pas stupide"
Pat Fry

Fry indique aussi que Ferrari restera fidèle à sa suspension avant à tirant, une exception en F1 aujourd'hui. "Nous allons la conserver mais elle sera différente. Je pense que beaucoup d'équipes vont nous suivre. On nous a dit que l'on était fous avec cette suspension mais si on fait la différence entre le pour et le contre, on voit que ce n'est pas stupide."

Pour 2013, par ailleurs, Fry espère encore gagner du temps dans les arrêts au stand même si, en moyenne, Ferrari est l'équipe la plus performante dans ce domaine. "Je sais que Sam Michael (directeur sportif de McLaren) est fier de ses 2"3 à Hockenheim (record absolu) mais de l'autre côté du stand, ça a duré 11 secondes", déclare le Britannique. "Nous avons gagné cette course car nous nous sommes, en moyenne, arrêtés moins longtemps."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff