• Ferrari

Alonso et les réseaux sociaux

ESPN Staff
18 janvier 2013 « Force India est solide | Bianchi va découvrir Yeongam »
Mais Fernando, tu as vraiment déjà été en présence d'un éléphant...
© Getty Images
Agrandir

Si Fernando Alonso a rejoint les rangs des utilisateurs de Twitter, c'était avant tout pour se rapprocher de ses fans. Mais aussi pour mettre fin aux rumeurs parfois ridicules concernant sa vie privée.

Dans les médias et les réseaux sociaux, les nouvelles vont vite. Et lorsqu'une information non fondée circule, elle peut être propagée en très peu de temps. Fatigué de lire et entendre toutes sortes de choses à son sujet, Alonso a décidé de prendre le contrôle de la situation.

Le pilote Ferrari considère que son objectif a été atteint car "il n'y a plus d'inventions et de fantaisies" maintenant.

"La F1 vue de l'intérieur"

"Depuis que j'utilise Twitter, je suis le seul à dire ce que je fais", a expliqué Alonso. "Auparavant, on aurait entendu dire que j'étais en vacances avec des éléphants ou que je dînais avec Obama. Mais maintenant, je peux dire que j'étais en Italie, que je faisais du ski le Jour de l'An, que j'étais en Russie avant de me rendre au Brésil pour prendre part à la course de karting organisée par Felipe (Massa)."

Alonso se sert également de ce service pour faire part de ses états d'âme avant un Grand Prix, informer ses abonnés sur ses préparatifs ou encore répondre à certains critiques.

"J'aime dire à mes fans comment je me prépare et comment je me sens. C'est la F1 vue de l'intérieur", a élaboré l'Espagnol. "Cela me permet d'être en contact direct avec mes fans et de leur permettre de découvrir des aspects de mon métier qui demeureraient inconnus. Bien sûr, je ne peux pas tout montrer car beaucoup de choses doivent demeurer confidentielles en F1, mais c'est un outil amusant et utile."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff