• Ferrari

Domenicali : 2013 sera complexe

ESPN Staff
16 janvier 2013 « Domenicali croit en Massa | Bianchi va découvrir Yeongam »

Comme toutes les équipes, Ferrari devra voir au développement de sa voiture 2013 et parallèlement se préparer pour les grands changements de 2014. Mais dans le cas de la Scuderia, il y a aussi des transformations internes en cours.

En décembre, le patron Stefano Domenicali annonçait une révision de l'organigramme technique et la mise en place de deux équipes distinctes, l'une ayant la responsabilité de la voiture 2013, l'autre celle de la voiture 2014 qui accueillera le nouveau moteur V6 turbo, lui aussi en développement à l'usine de Maranello.

À cela il faut ajouter la décision de travailler sur l'aérodynamique de la monoplace 2013 dans la soufflerie de Totoya en Allemagne. Rappelons que la soufflerie de Ferrari faussait les données l'an dernier ; les installations sont actuellement en chantier pour non seulement résoudre les problèmes mais moderniser cet outil indispensable de la F1 moderne.

"Pour plusieurs raisons, la saison 2013 sera complexe", a résumé Domenicali lors du traditionnel événement Wrooom organisé par Ferrari à Madonna di Campiglio.

Être compétitif "dès le début"

"Nous ferons face à de nouveaux défis sur le plan technique et ils auront un impact significatif sur toute l'entreprise. Non seulement en termes de design, mais aussi en termes de l'investissement et de l'infrastructure nécessaires pour développer le nouveau moteur", a-t-il expliqué. "Tout en respectant les limites imposées par les règlements, nous devons faire tous les efforts possibles pour atteindre nos objectifs, et parallèlement profiter au maximum du temps à notre disposition pour préparer 2014."

Pour ce qui est du championnat 2013, "Notre objectif est clair, nous voulons gagner", a déclaré Domenicali. L'an dernier, Ferrari a conclu la saison à 60 points de Red Bull tandis que Fernando Alonso n'a pu combler l'écart de trois points qui le séparait de Sebastian Vettel. Les problèmes de développement en début de saison 2012 ont coûté cher.

Les défauts de la soufflerie de Maranello ayant été identifiés depuis, le patron de la Scuderia est confiant de voir Ferrari beaucoup plus forte dès l'extinction des feux rouges à Melbourne, le 17 mars.

"La priorité est toujours la même, soit fournir à nos pilotes une voiture compétitive dès le début", a-t-il dit. "Le développement de la monoplace 2013 a débuté dans la soufflerie de Cologne et il se poursuit là-bas. Je m'attends à clairement constater une plus grande efficacité que l'an dernier car nous n'aurons plus à comparer les données ni à vérifier la corrélation avec la soufflerie de Maranello, qui est actuellement en reconstruction et devrait être opérationnelle après la pause estivale."

© ESPN Sports Media Ltd.

flux RSS flux RSS: ESPN Staff